Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

En europe, rien de nouveau

Publié le par Dominique Lévêque

napoleon-bonaparte.jpg<<Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. [...] L'argent n'a pas de patrie ; les financiers n'ont pas de patriotisme et n'ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain.>>

 

 

NAPOLÉON BONAPARTE

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

La démocratie participative

Publié le par Dominique Lévêque

2007: la mouvance socialiste châtelleraudaise soutient Madame Ségolène ROYAL à 200%. Les scores de la section pour la candidate sont staliniens, de l'ordre de 92%. Il faut bien dire que Madame Brigitte TONDUSSON convoite un poste de secrétaire d'état, encouragée par Madame Edith CRESSON qui n'a pas eu le temps de concrétiser. Monsieur Joël TONDUSSON se lance à corps perdu dans l'enjeu.

 

En gage d'allégeance, la municipalité reprend les thèmes de la communication de Madame ROYAL, et on teste le budget participatif sur la commune associée de Targé.

 

20111104nr-reunion-quartier-route-richelieu.jpg10000€ annuels (en 2007) sont affectés aux dépenses souhaitées par les habitants! On recueille des propositions d'abord, surtout dans l'entourage politiquement proche du maire (de Châtellerault) en place: fleurissement du village, activités pour les jeunes. Ce seront donc un demi terrain de basket, deux tables de ping-pong et deux jardinières qui seront choisis. Après maintes hésitations, tergiversations et valorisations. Le compte n'est bien sûr pas rond. L'association d'animation est saisie du sujet: que faire des centaines d'euros qui restent? Un journal?

 

2011: les chères jardinières ridicules sont transparentes, seuls le vent et la pluie mêlés  jouent au ping-pong sur des tables dégradées, le demi terrain de basket sombre dans l'oubli des jeunes qui préfèrent finalement le stade fermé, le journal n'est pas paru. Mais les 10000 euros n'ont pas aménagé le village.

 

Consulter la population n'exauce pas de prendre des responsabilités. Et inversement. Sous l'angle de la sémantique, il y a un pléonasme dans démocratie participative pour peu qu'on soit attaché aux principes fondateurs. Le Général de Gaulle écrivait: "Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul." Et Henry Ford le disait autrement: "La démocratie dont je suis partisan, c’est celle qui donne à tous les mêmes chances de réussite, selon la capacité de chacun. Celle que je repousse, c’est celle qui prétend remettre au nombre l’autorité qui appartient au mérite."   

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Plus ou trop

Publié le par Dominique Lévêque

 <<Toujours plus nombreux, les textes de loi sont aussi plus bavards, au risque de devenir inconsistants.>>

 

        Jacques CHIRAC

 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Le 5ème risque en France devient le 1er à Châtellerault

Publié le par Dominique Lévêque

20080318cp-dynastie-abelin.JPGLe cinquième risque est un projet de nouveau champ de la protection sociale. C'est une branche qui s'ajouterait aux quatre qui couvrent la maladie, la famille, les accidents du travail et les retraites. Le cinquième risque est également nommé le "risque dépendance" ou le "risque perte d'autonomie". Les mesures concrètes s'éparpillent au cours du temps.

 

Dans le cas des retraites et devant les incertitudes de l'avenir, certains se préparent un capital.

 

Dans le cas du 5ème risque, d'autres préparent leur fille. C'est pas d'la chance, çà, pour les châtelleraudais? 

 

 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Prendre de la hauteur

Publié le par Dominique Lévêque

La campagne de l'élection présidentielle dégage déjà un étrange parfum d'âpreté. D'un côté, cette certitude que la gauche va gagner très largement derrière Monsieur François Hollande. D'un autre, cette crainte grandissante qu'il pourrait y avoir des surprises. Sur des notions d'alternance, de déni, d'expression de mécontentement populaire sur fond de crise, la gauche française vend la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Des mains avides et à vide se frottent de l'impopularité d'un homme. "C'est à notre tour..."

 

Attendre les bonnes résolutions de ses adversaires n'apporte rien. S'en remettre à leur échec subjectif pour vaincre ne relève pas de défi ni le niveau des exigences. "La gauche ne doit pas rompre le fil qui la rattache aux valeurs des Lumières: confiance en la raison, volonté de progrès, liberté de la recherche... C'est toute la gauche et la France qu'il faut mettre à la hauteur" lançait Monsieur Jean-Pierre Chevènement, ce vieux sage.

 

Les socialistes misent sur une victoire contre. La gauche ne peut vivre que républicaine, fondée sur ses bases démocratiques, mais aussi responsable, ancrée sur le droit des peuples, et attachée à leurs devoirs.

 

Monsieur Dominique de Villepin le twitte ainsi: "L'argument du 21 avril (ndlr: 2002), à l'endroit ou à l'envers, c'est la rançon de la médiocrité, c'est le manque de courage politique."

 

Partisans de gauche qui ne veulent que battre "la droite de Sarko", partisans de droite qui ne cherchent qu'à éviter "le retour de la gauche", partisans de gauche et de droite qui gravitent hagards au centre, il faut prendre de la hauteur, car tous les chemins mènent vers "l’austérité à perpétuité". Au fait, depuis 10 ans, le monde politique a-t-il compris qu'il fallait s'élever?

   

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Bonne année 2012

Publié le par Dominique Lévêque

        Carte correspondance vooeux 2012 3 blog dl       

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2