Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A Châtellerault-Sud la banlieue a voté FN

Publié le par Nouvelle République

20110321nr-cantonales-tour-1-chatell-sud.jpgDans la Vienne, un candidat FN sera présent au 2 e tour sur le canton populaire de Châtellerault-Sud. Les pro-FN et anti-FN, rencontrés dans la rue, réagissent.

Châtellerault-Sud sera l'un des 402 cantons en France où le Front national sera présent au second tour. Un coup de tonnerre dans ce canton « populaire » qui, jusqu'à ce scrutin local, n'avait jamais connu une telle poussée nationale du mouvement frontiste : 21 % des voix. Face au candidat PS sortant arrivé en tête (36 %), le candidat FN, Éric Audebert, boulanger itinérant, ne devrait somme toute pas obtenir le siège de conseiller général. Il n'empêche, la présence du FN au second tour est une première dans la Vienne ! Question : pourquoi Châtellerault-Sud, qui regroupe trois communes en périphérie de Châtellerault dont Naintré, mais aussi le quartier de la plaine d'Ozon, riche d'une mixité de populations, a voté à plus de 20 % (soit 10 points de plus qu'en 2004) pour le FN ? Un petit tour dans les rues du quartier d'Ozon, en cours de rénovation urbaine, à la rencontre des électeurs, apporte quelques éléments de réponse.

Kamel, 37 ans, indique qu'il n'a pas voté comme « la plupart des jeunes peut-être ». « Ce sont certainement les plus âgés qui ont voté et une certaine catégorie de population », résume-t-il. La poussée du FN le laisse cependant sans voix : « C'est space ! C'est bizarre. J'hallucine ! »

 

'' J'ai voté FN ''

A l'opposé, ce septuagénaire, retraité de la fonction publique, qui, à peine sorti de son immeuble, s'engouffre dans sa voiture et lâche sur un ton aussi péremptoire que laconique : « J'ai voté FN. Je suis bien content que le FN soit passé même s'il ne gagnera pas au 2 e tour. » Il pointe du doigt « cette population étrangère que le gouvernement nous a ramenée ».

Michel, un octogénaire, fait des emplettes sur la zone commerciale. « J'ai voté dimanche mais pas pour le FN. En même temps, le score du FN ne me surprend pas. Je connais des gens qui ont voté FN mais qui au second tour affirment qu'ils ne voteront pas FN. C'est plus un vote sanction. » Il critique aussi « l'attitude de certains jeunes sur la Plaine » (NDLR : Ozon) qui « ont du mépris » et des « actes délinquants ».

 

'' Derrière chaque voix il y a des vies... ''

L'abstention (jusqu'à 75 % dans certains bureaux de vote) et le vote sanction expliqueraient donc la poussée du FN. Dominique Levêque, maire délégué de Targé, commune de la banlieue de Châtellerault concernée par la relative poussée du FN, va plus loin : « Plutôt que de diaboliser le FN, il faut comprendre que derrière chaque voix, il y a des vies de gens normaux qui ne sont aujourd'hui pas entendus. C'est une tendance qui ne fait que s'amorcer. Il faudrait donc, pour l'endiguer, que les partis traditionnels se remettent très vite et très profondément en cause. Malheureusement, la machine se remettra bientôt à ronronner comme avant, et les bonnes résolutions seront oubliées. »

Publié dans La revue

Partager cet article

Repost 0

L'heure est grave

Publié le par Dominique Lévêque

Le suffrage universel a parlé; il vaut bien mieux et plus que toute analyse ou tout sondage. Première impression personnelle: heureusement que je n'y suis pas allé, du moins en indépendant!

 

D'abord, au sud, le Front National vient de pointer. Plutôt que de le diaboliser, il faut comprendre que  derrière chaque voix, il y a des vies de gens normaux qui ne sont aujourd'hui pas entendus. C'est une tendance qui ne fait que s'amorçer. Il faudrait donc, pour l'endiguer, que les partis traditionnels se remettent très vite et très profondément en cause. Malheureusement, la machine se remettra bientôt à ronronner comme avant, et les bonnes résolutions seront oubliées.

 

Ensuite, l'ouest. Les socialistes s'imaginent déjà qu'ils retrouvent les grandes heures de victoires, et qu'ils sont confortés dans leur fonctionnement. C'est une alternance contextuelle de plus. Le parcours de leur sauveur local va être observé, mais tout çà reste très mou et insipide.35% de votants, un score de 14% des inscrits, on se satisfait de peu!

 

Je suis heureux que la majorité départementale, qui n'a pas démérité, tienne le choc dans un contexte national difficile. Dans trois ans, l'heure des débats de fond viendra.

 

Sur Châtellerault, la majorité départementale paye le prix fort. "L'Equipe" Abelin saura-t-elle en tirer les enseignements? La recette Maryse Lavrard - Véronique Abelin  ne semble plus fonctionner. Faire la politique de la famille au détriment de la ville et des autres ne nourrit pas son homme.

 

Gilles Michaud s'effondre, poignardé par les socialistes qui lui avaient fait miroiter d'éventuelles alliances.... pas étonnant que le Front National arrive en force! Bon dimanche.  

Publié dans Communiqués

Partager cet article

Repost 0

Coffret cadeau

Publié le par Dominique Lévêque

Je lis que Monsieur Abelin veut récupérer les locaux de l’abattoir, mais il doit confondre Châtellerault avec le Monopoly® : à chaque tour de piste, il acquiert des propriétés sinistrées (école Krebs, école de Gendarmerie, étage des halles, ancien hôpital, ancien conservatoire, Isoroy…) mais ne sait pas quoi en faire. A moins que ce soit un jeu pour le noël de sa fille ?

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Quand les racines du chêne sont mortes, les glands tombent

Publié le par Dominique Lévêque

20110315nr-depute-junior-avec-jpa.jpg

Symboliquement, Jean-Pierre Abelin a passé son écharpe à Armand Brouard-Desmurs. - (dr NR 15 mars 2011)

 

Pour ce jeune député junior, l'écharpe est placée correctement: le rouge est placé vers le col pour un parlementaire, les glands sont dorés. C'est l'insigne de sa fonction, et c'est important. Le reconnaître, avec raison, ici et le nier ailleurs n'est que le signe d'un manque de fondement dans les décisions prises.

 

20100624 manif coll blog cibertDans ce deuxième cas ci dessous, ce qui devrait être le signe de la dignité de notre République est mal porté et l'insigne est utilisé à tort.

C'est une confirmation du manque de respect de nos institutions, de l'approximation insuffisante des règles, et c'est gênant quand, de surcroit, on occupe ou on vise des fonctions électives. Et, bizzarement, les glands sont dorés.

 

Et après, vous serez étonnés de ce qui va nous tomber sur le nez!

 

 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

LA HONTE!

Publié le par Dominique Lévêque

De la Nouvelle République, 17/03/2011 05:27 :

"Le Dream's n'ouvrira pas

 Ce devait être le nouvel endroit branché de Châtellerault : le Dream's n'ouvrira probablement jamais ses portes rue Colbert. La faute à des questions de sécurité : il n'a pas les infrastructures nécessaires pour être classé en catégorie IV (les établissements pouvant accueillir de 201 à 300 personnes, comme sa superficie le permettait sur ses deux niveaux). Son propriétaire Fabien Lalaudière a revu les choses à la baisse en fermant le premier étage. Mais la commission de sécurité a refusé son classement en catégorie V (les établissements pouvant accueillir jusqu'à 200 personnes), ce que conteste le propriétaire. On se rapproche donc d'une issue judiciaire et on s'éloigne encore un peu plus d'une animation supplémentaire en centre-ville. Dommage."

 

On marche vraiment sur la tête: pendant que les centrales nucléaires explosent, les commissions de sécurité refusent l'ouverture d'un lieu d'animation ou la mise en place d'une machine à café ailleurs. Politiques, reprenons notre courage à deux mains, c'est changer tout çà que l'on attend de nous!

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Déjà trop occupés avant même d'être élus

Publié le par Dominique Lévêque

Pauvre Gérard. A peine le discours de la star terminé, tout le monde s'en va... les candidats, les grosses pointures... Drôle de considération pour un potentiel Président du Conseil Général. Heureusement, un potentiel conseiller général sert à boire à son potentiel président. Qu'est-ce qu'il sert bien à boire! Et quelle ambiance de vainqueurs!

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Peu d'incertitude dans le canton de Châtellerault-sud

Publié le par Nouvelle République

Dans un canton en profonde mutation, partagé entre la Plaine d'Ozon et Naintré, le sortant socialiste Christian Michaud part logiquement favori.

 

20110316nr-cantonales-zoom-chatell-sud.jpgLa profonde mutation du quartier de la Plaine d'Ozon (ici les nouveaux bâtiments de l'avenue Pierre-Abelin) est un des enjeux d'avenir du canton.  - (dr)

A Châtellerault-sud, l'élection cantonale ne se résumera pas à un duel... d'homonymes, aussi savoureux soit-il. Ce « Michaud contre Michaud » qui fait sourire tout le monde.

Car le canton a de vrais problèmes à régler. Comment gérer la profonde mutation engagée dans le quartier de la Plaine d'Ozon ? Comment anticiper l'expansion démographique et économique de Naintré, qui flirte désormais avec les 6.000 habitants ? Quelle place laissée aux deux villages de Targé et de Senillé ?

Autant d'enjeux et toutes les questions qu'ils impliquent en matière d'action sociale, de logement, de transports ou d'équipement.

 

La droite ne s'est pas risquée à engager un '' cador ''

Critiqué par ses adversaires justement pour son manque de « visibilité » dans ces grands débats, le maire PS de Naintré ne veut pas afficher la sérénité que lui confère pourtant sa position de sortant.

« Dans une élection, je n'ai jamais été confiant, livrait il y a quelques jours Christian Michaud. Disons que je suis inquiet et attentif. La campagne se passe bien. On dit les choses et on attend de voir la suite ! » En 2004, le même avait réussi l'exploit de déboulonner le centriste Ghislain Delaroche et de redonner à la gauche un canton perdu depuis 1992.

Avec l'abstention, peut-être son principal adversaire, Christian Michaud est confronté à cinq concurrents. Preuve d'un canton difficilement prenable, la droite ne s'est pas risquée à y engager un « cador ». L'UMP a missionné le discret Alain Lepore, dont le seul fait d'arme est d'avoir figuré sur la liste de Philippe Rabit lors des dernières municipales à Châtellerault.

Le Front national est également de la bataille, ici comme dans huit autres cantons de la Vienne, avec un habitué, le secrétaire départemental du mouvement Éric Audebert. La curiosité sera d'observer si le Front bénéficie localement de l'effet Marine Le Pen.

 

L'énigme Gilles Michaud

A gauche, on sait que Catherine Barrault, pour les écologistes, et Pierre Baraudon, pour le Front de gauche, ne peuvent guère espérer autre chose que des miettes. La grande inconnue réside en fait dans le poids de Gilles Michaud, qui se présente au nom du Parti radical de gauche. On sait que le magistrat, dont on a beaucoup parlé lors de la défaite de la gauche en 2008 à Châtellerault, a besoin de se refaire une virginité électorale autant que de s'aguerrir au combat. Il revendique le soutien de Michel Droin, un farouche adversaire du sortant, qui possède de nombreux relais à Naintré. S'il est là pour gagner, assure-t-il, Gilles Michaud attend sans doute surtout un score représentatif qui lui permettrait de peser dans de futures échéances !

 

Résultats du premier tour en 2004 : Delaroche (UDF), 30,97 % ; Droin (DVG), 4,08 % ; Gratteau (Verts), 5,22 % ; Pipet (PCF), 6,31 % ; Laraque (FN), 10,95 % ; Lafond (PT), 1,96 % ; Leclaire (LO), 3,02 % ; Michaud (PS), 36,63 % ; Savin (Alt), 0,86 %. Résultats du deuxième tour : Michaud, 57 % ; Delaroche, 43 %.

repères

 

Six candidats en lice

Christian Michaud (Parti socialiste), Laurence Aumon (remplaçante) ; Pierre Baraudon (Front de gauche-Parti communiste), Françoise Parnaudeau (remplaçante) ; Éric Audebert (Front national), Edwige Martin (remplaçante) ; Alain Lepore (majorité départementale, UMP), Anouk Mercier (remplaçante) ; Gilles Michaud (Parti radical de gauche), Viviane Debiais (remplaçante) ; Catherine Barrault (Europe Écologie- Les Verts), Bruno Massonneau (remplaçant).

Franck Bastard

Publié dans La revue

Partager cet article

Repost 0

Nucléaire: le courrier des Radicaux de Gauche, déjà en 2008

Publié le par Dominique Lévêque

Le lien en cliquant sur l'image20110315enr-blog-centrale-civaux.jpg

 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Il y a toujours un revers à une médaille...un 2ème effet Kiss Cool

Publié le par Dominique Lévêque

Lu dans "La Nouvelle République" ce matin:

 

20110314-ferme-danielle-gilbert-candidate-aux-election-L-1.jpgChâtellerault vue par Danièle Gilbert

 

Danièle Gilbert était récemment l'une des invités de l'émission dominicale de l'impertinent et toujours très drôle Laurent Baffie sur Europe 1. Lorsqu'un auditeur l'a interrogé sur sa carrière politique, voici ce que la « Grande Duduche » a répondu :

« J'ai jamais eu de carrière politique. Simplement, je suis allée, c'est vrai, il y a quelque temps, aider un ami qui était à Châtellerault qui avait une liste apolitique avec toutes les tendances confondues (ndlr : Il s'agit, pour mémoire, de la liste de l'UMP de Philippe Rabit, lors des élections en 2008). C'était l'époque des municipales. Et moi, je venais pour aider. Parce que c'est une ville où je vais souvent et que je me suis prise à aimer. Il ne s'y passe pas grand-chose et je voulais la faire un peu mieux connaître, parce que cette ville, on la confond toujours avec Châteauroux. Bon, bah, le fait d'en avoir parlé un peu dans les médias, ça a fait que je crois que Châtellerault se connaît un petit mieux (sic)... »

Merci la Grande Duduche pour ces commentaires qui ne laisseront pas insensibles les Châtelleraudais ! Et dire qu'elle aurait notamment voulu créer à Châtellerault, si elle avait été élue, un événement people autour de l'organisation d'un concours de pétanque avec des célébrités. Laurent Baffie finit par la couper avec ce jingle : « On s'en bat les c... ! »

D.F.

Publié dans La revue

Partager cet article

Repost 0

Les miracles de D. Lévêque, '' maire délégué '' de Targé

Publié le par Nouvelle République

Avec humour, Dominique Lévêque nous fait part des miracles qui se produisent aujourd'hui dans sa commune... grâce à lui.

« Les permanences que je fais en tant que maire délégué de Targé en mairie annexe, c'est super ! » écrit l'élu aujourd'hui « en délicatesse » avec l'élu de la ville-centre, Jean-Pierre Abelin.

« Jugez en plutôt : au cours de celle de cet après midi, un habitant venu me consulter m'a appris que des travaux étaient lancés pour refaire les trottoirs du quartier de la Perusserie. Je n'en croyais pas mes oreilles. C'était assez nécessaire.

Un autre, qui vient me solliciter sur l'état de sa route, m'apprend que tout est en place pour commencer à refaire la rue Desnos et y aménager des trottoirs. Moi qui déclarait dans la presse la semaine dernière que rien n'était prévu pour l'instant... quelle bonne surprise. D'autres viennent m'informer des modalités du rallye de la Vienne qui passe à Targé, pardon, Châtellerault-Targé.

Avis aux amateurs : c'est magique, il suffit que je refuse quelque chose pour que ce soit lancé immédiatement. Je m'étais prononcé contre des dispositifs antistationnement aux abords de l'école en préférant une application du bon sens : le directeur d'école m'a appris que çà allait se faire quand même.

Je refuse que Michel Guérin soit élu aux cantonales, allez savoir, ça va peut-être marcher ! »

 

Le lien vers le site de la Nouvelle République

Publié dans La revue

Partager cet article

Repost 0