Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Et sans filet, s'il vous plait...

Publié le par Dominique Lévêque

"J'ai l'impression que le parti socialiste, depuis une dizaine d'années, n'a rien appris et rien oublié"

    Jean-Pierre CHEVENEMENT, dépêche AFP, 19 novembre 2011

 

  20111123nr segolene royal

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Bon choix madame, bon choix monsieur

Publié le par Dominique Lévêque

Faisons les comptes, calculette en main: Nous disons donc à gauche:ardoise.jpg

  • Monsieur Pierre BARAUDON, pour le Front de Gauche, 1,
  • une candidate Europe Ecologie Les Verts avec l'investiture socialiste, 2,
  • Monsieur Christian MICHAUD, socialiste sans investiture, mais presque officiellement soutenu, 3,
  • Monsieur Gilles MICHAUD, socialiste dissident qui ronge son frein qu'on ne le casât nulle part, 4,
  • Monsieur Guy EYERMANN, socialiste royaliste en électron libre, champion des séances "jean T-shirt pizzas", qui a su récupérer des indemnités de conseiller régional grâce au combat de ses collègues, 5,

Et à droite:

  • Monsieur Jean-Pierre ABELIN bien sûr, candidat sa propre succession, 6,
  • Monsieur Philippe RABIT, que son chef RAFFARIN croyait avoir rassasié avec un mandat de conseiller régional, donc bientôt dissident UMP, 7,
  • Monsieur Eleftérios BENAS ou Monsieur Bruno BELIN qui ne tarderont pas à rappeler que la circonscription ne s'arrête pas à Châtellerault, et que l'UMP doit être crédible si Monsieur Hervé MORIN se présente aux présidentielles, 8,
  • un candidat Front National si Marine LE PEN fait de bons scores, 9,...

et sans doute encore quelques autres tentés... Ironisons: le vote contestataire est bien pris en compte, le climat de politique national est au beau fixe. La gauche est en ordre de marche, unie plus que jamais contre la droite au pouvoir, à l'instar des déclarations nationales des écologistes, bien mises en applications à Poitiers. L'élan de Monsieur François HOLLANDE "le plus à même de rassembler" commencerait déjà à s'effriter? 

 

Allez, du calme. Passons donc d'abord l'hiver qui arrive et qui promet "d'éliminer la vermine". Pour çà "il faut aller bien profond".

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Communes associées: tout le monde n'agit pas de la même manière

Publié le par Dominique Lévêque

Cholet-JPG

 

Le Puy-Saint-Bonnet : commune associée, mais identité préservée !

 

"Entrevue avec Michel Maudet,

maire du Puy-Saint-Bonnet. [...]"

 

Commune associée à Cholet depuis 1973, le Puy-Saint-Bonnet, qui partage ses frontières avec la Vendée et les Deux-Sèvres, a toujours veillé à préserver son identité.

 

L’alliance entre Le Puy-Saint-Bonnet et Cholet remonte à 37 ans. En effet, en 1973, Cholet a fusionné avec sa voisine, Le Puy-Saint-Bonnet, qui appartenait au département des Deux-Sèvres dans la région Poitou-Charentes. Les limites de départements et régions furent donc modifiées à cette occasion.

 

Le Puy-Saint-Bonnet a conservé le statut de commune associée, c’est-à-dire une commune comme les autres, seule la gestion est différente (services mutualisés avec la ville).

...

Source: Synergences hebdo

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

L'ère du malin

Publié le par Dominique Lévêque

Dans cette société moderne en mutation permanente, l'ère du malin s'est imposée sur l'ordre fondamental des valeurs.

 

Le malin prend toujours la voie de gauche qui va le sauver des longs moments d'attente de ceux qu'il vient de mépriser. Le malin a toujours des bons plans: places gratuites, réservations prioritaires, promotions extraordinaires par connaissances... Le malin a troqué sa 2cv contre un 4*4 coréen: plus beau, plus haut, plus fort, plus riche...En politique, le malin est toujours du côté où çà penche. L'employé malin est cadre supérieur, sa femme est plus maline, d'ailleurs elle part plus vite.

 

Le malin a un gros problème: ils sont de plus en plus nombreux à être malins. Chez le malin, tout est à crédit. Dans cette société moderne, plus malin: tumeur.

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

La poubelle qui cache la décharge

Publié le par Dominique Lévêque

« Notre décision a été de garder stable la taxe d'enlèvement des ordures ménagères alors que les coûts de la collecte et de traitement ont beaucoup augmenté Réorganisation de la collecte, certes, mais surtout construction d'un "quai de transfert", derrière la déchetterie de Nonnes qui constituera un stockage temporaire des déchets pour  "limiter les allers et venus des camions aujourd'hui vers Saint-Sauveur et demain, sans doute vers une autre destination."

 

20111122nr-quai-de-transfert.jpgEt c'est là que le bât blesse*. Car on ne sait pas sera demain. La dérogation du Préfet était de courte durée, le temps de trouver l'alternative à Saint Sauveur. Mais Monsieur Jean-Pierre ABELIN a tout fait pour faire traîner les choses en abandonnant  le projet public de Monsieur Francis GIRAULT, tombeur de son beau-frère au Conseil Général.

 

Le calcul de l'économie réalisée est donc caduque. On annonce une économie de 150.000 € par an, grâce à une réalisation qui coûtera tout de même au total 2 M€, « mais s'avère intéressante dès que l'on dépasse 10 tonnes de collecte par jour et des distances pour le stockage de plus de 10 km. " Beaucoup de si, beaucoup de conditions. 2 millions divisés par 150 000, çà fait un amortissement, hors fonctionnement, sur 14 ans. A condition que ces chiffres restent vrais. Dans quel état sera le quai de transfert dans 14 ans, quels seront les coûts d'exploitation, où sera le nouveau centre de traitement, quels seront les procédures de travail? Autant de questions qui rendent cette construction complètement à côté de la plaque. Stabilité de la taxe d'ordures ménagères? Qui finance les 2 millions et les intérêts?

 

Cette nouvelle giga poubelle ne fait que cacher l'absence de choix structurant de nouveau centre de traitement. Absence de politique de service public du territoire qui va conduire à travailler avec les centres de Sita/Suez à des distances plus grandes. Absence de choix qui va rendre la collectivité à nouveau dépendante des privés. Soit dit en passant, le quai de transfert a été proposé par les services qui avaient travaillé sur le projet pour la municipalité précédente. L'opposition  n'a donc pas pu voter contre. Mais le contribuable va payer le prix de la politique des "ptits bouts par ci, ptits bouts par là".

  

La réorganisation du ramassage va aboutir à la suppression de 5 emplois contractuels. Bel exemple. A quoi bon se dire "tous fondeurs" à Ingrandes et supprimer les emplois de sa propre (façon de dire) collectivité. Le rapprochement est trop tentant: cet automne, un adjoint de plus, cinq ouvriers en moins...


* correction faite grâce au lien en cliquant

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Le gars qui rebouchait les trous

Publié le par Dominique Lévêque

A la mairie de Châtellerault, quand le gars qui tient la pelle part en retraite, on constate vite que les trous ne sont plus bouchés.

 

pelle.jpgPour faire face à ce dysfonctionnement, on embauche un chargé de mission qui ne tarde pas à diagnostiquer: le service manque de cadres. Les élus sont rassurés et peuvent donner l'explication aux habitants. Le chargé de mission devient chef de service. Rapidement, il se plaint aux élus que son service manque des moyens nécessaires à son bon fonctionnement. Un chargé de projet est recruté. Il étudie une réorganisation.

 

Dans le même temps, le seul gars qui restait à tenir le manche de pelle tombe malade. Les élus culpabilisent et commandent alors un audit extérieur dont les conclusions rémunératrices sont sans appel: le service doit être externalisé. Les trois cadres du service partent en formation, et un spécialiste juridique est recruté pour faire face aux exigences des appels d'offre et des marchés publics.

 

"Non Monsieur, on ne peut reboucher ce trou, à cause du budget, vous n'imaginez pas ce que çà peut couter de reboucher un trou"

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Dom Dom lance son GPS: Guide Politico Social

Publié le par Dominique Lévêque

Quelques formules chocs sur la gestion actuelle permettent un premier repérage:

  • "C’est l’austérité à perpétuité",
  • "La crise actuelle oppose les marchés et les peuples",
  • "Le mouvement des Indignés est légitime",
  • "À force de superposer en Europe les plans de rigueur, il est sûr que le malade mourra guéri !",
  • "C'est toute la gauche et la France qu'il faut mettre à la hauteur",
  • "La gauche ne doit pas rompre le fil qui la rattache aux valeurs des Lumières: confiance en la raison, volonté de progrès, liberté de la recherche...",
  • "Les agences de notation privées bafouent les souverainetés nationales",
  • « J'ai beaucoup de sympathie pour Arnaud Montebourg, mais sa proposition (ndlr: d'une limite d'âge en politique) aurait privé la France de Clemenceau et de Charles De Gaulle en 1958, qui a quand même été bien utile pour terminer la guerre d'Algérie et remettre la France sur une orbite ascendante ».

 

20111107nr jpchevenementMonsieur Jean-Pierre CHEVENEMENT donne le cap dans une interview à L’Est Républicain le 14 novembre 2011 : « Ma voix qui s’était élevée en 1992 contre le Traité de Maastricht est légitime pour se faire entendre...Certains ont plus le souci de régler des comptes que de rassembler la gauche en la mettant à la hauteur des défis...Dès 2002, j’insistais sur l’importance d’avoir des repères clairs en matière d’éducation, de sécurité, d’intégration. Je n’ai eu le tort que d’avoir raison trop tôt. »

 

Il n’est pas question ici de logique de parti, même si on sent qu’il faudra rester d’un côté de la sacro-sainte membrane imperméable usée séparant bêtement la gauche et la droite d’un même peuple d’un même pays. Il est plutôt question de bon sens, du même bon sens que celui porté par le Front National, mais sur un itinéraire différent, la haine en moins, l'humanité en plus. « La France a perdu, en 30 ans, la moitié de sa base industrielle et plus de 2 millions des emplois directs qui y étaient liés. Sans compter les emplois indirects et ceux consacrés aux services aux entreprises. L’euro sans cesse surévalué a été largement responsable de la désindustrialisation et des délocalisations. Il n’est pas possible de maintenir une protection sociale efficace et d’assurer un avenir à notre jeunesse sans base industrielle solide. ».Sortie de l’euro? « J’étais contre le décollage de l’avion. Il est en vol. Je ne propose pas de sauter par le hublot mais de reprendre les commandes de l’appareil pour l’aider, si possible, à atterrir en douceur. » 

 

 

« L'austérité entraîne la récession, donc de moindres rentrées fiscales, d'où un déficit budgétaire et une hausse de l'endettement. On va dans le mur ! Il faut sortir de cette logique de réduction budgétaire. Je n'ai pas le même parcours que François Hollande. Il a soutenu Maastricht, le projet de constitution européenne et le traité de Lisbonne. La profondeur de la crise peut le faire évoluer. Je ne souhaite pas qu'il aille trop loin dans la synthèse mais qu'il reste libre, y compris à l'égard de son propre parti. Je ne lui conseille pas de chercher une synthèse entre Eva Joly et Jean-Pierre Chevènement. Qu'il se focalise sur la recherche de l'intérêt national. ». 

 

 

Le GPS est un outil qu’il faut savoir utiliser. Chacun peut s'en inspirer, mais doit rester libre de retrouver ses chemins favoris. 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

le Scoop des législatives 2012

Publié le par Dominique Lévêque

C'est fait:

  • pour la circonscription de La Rochelle, ce sera une femme (comprenez Monsieur François HOLLANDE veut donner la présidence de l'Assemblée à la mère de ses enfants, çà commence),
  • pour la 4ème de la Vienne, c'est à dire Châtellerault Loudun, c'est une candidate Europe Ecologie Les Verts qui sera investie. 

 

20111105nr-christian-michaud.jpg Ainsi, Monsieur Christian MICHAUD, le maire de Naintré, est débouté. Il lui reste donc à choisir s'il se présente quand même sans le soutien de son parti. L'odeur nauséabonde d'investiture aux cantonales ouest de Châtellerault en 2011, ou aux municipales de Naintré de 2008, pourrait laisser sa place aux fragrances d'une entente cordiale, à moins que les élections présidentielles n'envoient des gaz lacrymogènes. Parce que Monsieur François HOLLANDE n'est pas encore président, et le premier tour n'est pas passé...

 

Pendant ce temps là, l'épée de Damoclès est sur la tête de Monsieur Jean-Pierre ABELIN, car si le Nouveau Centre se présente aux présidentielles, l'UMP présentera des candidats aux législatives...allez, au hasard, Messieurs Elefthérios BENAS et Bruno BELIN pourraient aimer ce petit jeu là. 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Le mythe de la tapette à souris

Publié le par Dominique Lévêque

anti-rats-tapette-plastique.jpgDans le blog de Monsieur Gilles MICHAUD ces 8 et 9 novembre, on peut lire, d'une part, un petit guide pour reconnaître le bon député du mauvais, très utile pour comprendre:

"Il faut avoir une exigence éthique, une armature intellectuelle, une épaisseur empirique et un vécu relationnel qui destinent aux travaux parlementaires, aux débats et aux investigations en tant qu'élu de la Nation... Depuis 1982 je sers le peuple français au sein de la Justice ...Je pense sincèrement que mon engagement législatif peut être utile. Car m'aider à gagner ces législatives, ce serait faire de moi le meilleur allié, le garant loyal de la conquête de la ville en 2014. Ma posture est simple ...Mes équipes sont prêtes..."

 

D'autre part, on peut y lire, à propos de la lâcheté des français honteusement dociles, laissant brûler Jeanne d'Arc en 1431:

"L'on se demande comment des hommes de loi qui paraissent d'honnêtes magistrats, des hommes de foi, des hommes d'église, qui semblent croyants et pieux, en sont venus à ce point d'égarement, que peut-être ils n'ont pas mesuré l'énormité de leur faute...Tous ces Français tremblants et veules, leur vraie faute c'est, non pas la trahison, mais le Défaitisme. Si l'on comprend bien cela, le mystère ...devient assez clair ... Le Défaitisme proteste qu'il n'est pas le traître. Il veut servir. Il est persuadé servir, servir au mieux son Pays. Et, à la fin, d'invoquer la Raison d'état...Franchement, je me serais cru dans une transposition sur la collaboration pétainiste avec les Allemands et le sacrifice des Résistants. Édifiant."

 

Tout devient si clair: c'est aussi une transposition de l'avant guerre et ce qu'étaient devenus les élus: de gentils incompétents convaincus de faire changer le cours de l'Histoire et impuissants devant les patries sur le bûcher. Les meilleurs alliés, garants loyaux pour avoir un poste, une fonction, une responsabilité, un brassard... Belle illustration du mythe de la tapette à souris. Rien à voir avec l'informatique, mais plutôt avec cet ustensile qui se referme sur vos doigts...

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Un nouveau musée?

Publié le par Dominique Lévêque

Le projet d'aménagement du site de l'ancien hôpital va redessiner l'entrée nord du centre ville. On y parle d'un nouveau groupe scolaire, d'un parking "mouchoir de poche", d'un complexe cinémas et d'un aménagement privé...

 

On oublie l'opportunité d'un Musée National d'Histoire Naturelle puisque le Parti Socialiste local est dans le périmètre...

Publié dans LOL :-)

Partager cet article

Repost 0