Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog en berne

Publié le par Dominique Lévêque

drapeau-berne.jpgDe lâches assassinats manifestement racistes et antisémites ont montré hier que la haine et  l'intolérance poussent à une violence insoutenable.

 

 

Jour de silence.

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Principe de précaution

Publié le par Dominique Lévêque

Des centaines, puis des milliers de personnes qui traversent un bourg, un village, une ville, pendant des années et des années. Et puis un jour, une erreur humaine. Jeunesse, alcool, fatigue, drogue, ou plus simplement une erreur... Un drame familial inacceptable.

 

On ne mesurera pas les centaines de milliers de passages normaux, on ne fera pas référence aux efforts des plus disciplinés pour éviter de mettre en danger la vie d'autrui. On n'évoquera pas la fragilité de l'Homme ou l'inaccessibilité de l'objectif louable du "zéro accident". On ne parlera pas du niveau d'exigence des formations ou de la clémence d'une société confortable qui croit progresser dans la facilité, la tolérance et l'individualisme.

 

On préfèrera réclamer justice et clamer la responsabilité de la collectivité. On préferera se dédouaner en ordonnant des travaux d'aménagement simplistes et populistes sur de l'argent collectif.

 

Comme disait mon ami Alain: "Au prochain noyé, on pompe l'océan"...

 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Transgressée

Publié le par Dominique Lévêque

Marguerite-Yourcenar.jpg

 

Toute loi trop souvent transgressée est mauvaise : c’est au législateur à l’abroger ou à la changer, de peur que le mépris où cette folle ordonnance est tombée ne s’étende à d’autres lois plus justes.

   

 

 

 

Marguerite Yourcenar (1903-1987),

Première femme élue à l'académie française en 1980,

Mémoires d'Hadrien

Publié dans P'tit break

Partager cet article

Repost 0

Ne Mélanchon pas tout!

Publié le par Dominique Lévêque

La campagne dynamique de Monsieur Jean-Luc Mélenchon soulève l'espoir du Front de Gauche.

 

Mélenchon 2011Alors, bien sûr, il y a cette histoire de 6ème république qui heurte les plus attachés aux fondements. Plutôt que de vouloir une 6ème république, appliquons respectueusement la 5ème.  Par exemple, on a préféré modifier le mandat présidentiel plutôt que d'accepter la sanction du peuple. Au prétexte d'éviter les cohabitations, les rapports  de force politique originels ont été déséquilibres. Par exemple encore, le référendum a été galvaudé dès qu'il n'a pas été conforme aux calculs politiciens. Par exemple, on trouve un truchement juridique pour éviter de déranger des intérêts particuliers puissants. D'autres répartitions des pouvoirs des 3ème et 4ème républiques ont montré de plus grandes fragilités.

 

Alors bien-sûr, il y a cette volonté symbolique de reprendre la Bastille. Une sorte d'idéal anarchique des temps modernes. Comme si la démocratie était réduite à une co-gestion des affaires publiques. Comme si la république devait donner au nombre ce qui revient au mérite. Comme si le droit l'emportait sur le devoir. Le mérite ne revient pas forcément à la finance, à la technocratie ou à la libéralisation dérégulée.

 

Alors, bien sûr, il y a.... il y a ..... et il y a ...

 

Mais il y a aussi le pouvoir qui doit retrouver la voie de la consultation et de l'action pour le peuple en marche. Il y a aussi des visages qui se relèvent, des yeux qui s'ouvrent et des coeurs qui croient. Des sourires aux lèvres. Des étincelles de monde différent. Une base qui tremble, une puce qui agace deux colosses. Ne Mélanchon pas tout, mais Mélenchon un comprimé effervescent dans l'eau plate. 

 

 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

La machine à broyer du Poitou

Publié le par Dominique Lévêque

20120314nr bernard doury Monsieur Bernard DOURY, Maire de Pleumartin, Vice-Président du Conseil Général de la Vienne, ex Président de la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse vient de jeter l'éponge au sacrifice de sa vie. On ne souhaite pas plus à ses amis qu'à ses adversaires politiques la disparition ou la maladie.

 

Sans faire de lien avec la tragédie revient ce souvenir étrange et pénétrant de la position de Monsieur DOURY aux côtés de Messieurs Denis BRUNET et Francis GIRAULT. Tous les trois ont osé protesté contre la politique des dynasties et des clans partisans au détriment de celle des territoires. Tous les trois ont bousculé une ancienne majorité départementale bercée par la flûte du charmeur de serpent FOUCHE et par la danse du ventre de son beau frère ABELIN.

 

L'épopée victorieuse des trois mousquetaires s'est vite heurtée à la machine à broyer du Poitou. Monsieur GIRAULT a perdu au moins son CODEVAL, Monsieur DOURY sa communauté de communes. Monsieur Ghislain DELAROCHE avait déjà, en son temps, rencontré cet engin diabolique. Monsieur Gérard HERBERT, Maire de Chauvigny, peut voir un mauvais présage dans le vol bas des rapaces.

 

Et Dominique LEVEQUE sait depuis le début qu'on ne lui aurait laissé que les croûtes des tourteaux fromagers.

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Politiquement correct

Publié le par Dominique Lévêque

 Il ne faudrait pas s'attaquer aux personnes. A l'instar de Monsieur Philippe Rabit, qui, dans ses altercations avec la Présidente de Région, pense avoir "toujours respecté les personnes... amis comme adversaires" et qui est convaincu devoir, dans son idée de la démocratie, "rester au niveau des idées". Et de souhaiter que "Mme Royal ait le même comportement". Il est pourtant de notoriété publique que Monsieur Philippe Rabit lui-même est dans une situation relationnelle plutôt compliquée avec au moins deux personnalités en responsabilité, et ses combats de campagne n'épargnent pas les adversaires sur eux-mêmes. Pour ne le citer qu'en exemple.
 
070217_reflet_de_masque.jpgIl faudrait donc que le pire des empoisonneurs en responsabilité politique ne soit pas remis en cause en tant que personne, mais uniquement sur ses idées. La nuance est subtile. Ou sur son bilan. Le mal peut être alors profond et le temps très long. Les forces politiques peuvent ne se pondérer qu'au gré de l'influence d'une mondialisation administrative.
 
Alors que l'opinion publique française lunche la personnalité du Président, que les programmes sont utilisés par les uns pour prendre la place des autres, il faudrait continuer la langue de bois qui projette vers l'extrême par dépit. Il faudrait attendre que les erreurs d'aiguillage se terminent par des larmes publiques. Il faudrait accepter incompétences, abus de pouvoir jusqu'à coincer un adversaire dans un piège. L'humanité pose question. Il faudrait laisser les dynasties et clans partisans s'user d'eux mêmes. Il faudrait attendre que l'Histoire constate la démagogie et les manipulations pour dénoncer.
 
Dans les périodes les plus obscures, il y en a tellement eu qui savaient et qui se taisaient. Sans doute au nom du "politiquement correct". 
 
 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

The Artist*

Publié le par Dominique Lévêque

20120227-jean-dujardin-oscar-2012.jpgAprès les Césars®, les Oscars®, les Grammy Awards®, les Victoires de la Musique®, pourquoi ne pas créer une cérémonie de remise de récompenses pour le "Politic Show**"? Avec des catégories comme "Livre de l'année", "Prestation télévisée", "Presse Nationale", "Presse Régionale"...

 

Dans la catégorie "Incrustation Photographique", le Pays Châtelleraudais aurait à coup sûr son nominé, largement favori avec le talent de The Artist. Aussi muet sur le fond, en moins profond sur les émotions. De "Tous derrière la Fonderie du Poitou" à la Foire aux Boudins, en passant par un label pour la nature et l'environnement, une alliance politique dans des terroirs éloignés, le clou du spectacle est bien sûr la photo des élus au salon de l'Agriculture. Élévation. Respect.

 

En dehors des années pré-électorales, la cérémonie pourrait être annulée pour faire des économies en faveur de l'aide sociale aux plus démunis. Tous les ingrédients de mondanités sont réunis. Seule différence avec les remises de récompenses des artistes du cinéma et de la musique: la création n'est pas obligatoire.

 

*L'artiste

**Spectacle Politique

Publié dans LOL :-)

Partager cet article

Repost 0

Toute proportion gardée

Publié le par Dominique Lévêque

albert-camus.jpg<< J’ai compris qu’il ne suffisait pas de dénoncer l’injustice, il fallait donner sa vie pour la combattre. >>

 

Albert Camus (1913-1960),

Les Justes (1949)

Publié dans P'tit break

Partager cet article

Repost 0

Refaire la vieille Europe

Publié le par Dominique Lévêque

Général Charles de Gaulle<< Il m’a semblé et il me semble qu’il est avant tout nécessaire de refaire la vieille Europe, de la refaire solidaire, notamment quant à sa reconstruction et à sa renaissance économique dont tout le reste dépend, de la refaire avec tous ceux qui, d’une part, voudront et pourront s’y prêter et, d’autre part, demeurent fidèles à cette conception du droit des gens et des individus d’où est sortie et sur laquelle repose notre civilisation. >>

 

Général Charles De Gaulle (1890-1970),

Discours sur la situation internationale devant les membres de l'Association de la presse anglo-américaine à Paris le 9 juillet 1947

Publié dans P'tit break

Partager cet article

Repost 0

[fam]

Publié le par Dominique Lévêque

Elisabeth Badinter

L’indifférenciation des sexes n’est pas celle des identités. (Fausse route)

     

Chaque fois que l'on fait passer nos différences avant nos ressemblances, on met le doigt dans un processus d'affrontement...

 

Nous prenons acte de la naissance d'une irréductible volonté féminine de partager l'univers et les enfants avec les hommes. (L'Amour en plus)

 

Elisabeth Badinter

 



 

Publié dans P'tit break

Partager cet article

Repost 0