Le mythe du Sergent Garcia

Publié le par Dominique Lévêque

Dans l'ombre du Président, Monsieur Jean-Pierre ABELIN annonce sa candidature et la justifie: il a "un attachement très fort à ce territoire" et "est le seul à pouvoir faire avancer les dossiers avec tous les partenaires qu'il connait bien". Celle ou celui, quel qu'il soit, qui sera élu Député de la 4ème circonscripton du Nord Vienne aura le pouvoir, comme Monsieur ABELIN, de promouvoir les dossiers importants. Elle ou il aura au moins autant de liberté que Monsieur ABELIN de voter librement.
 
Même harnaché par sa fille, le candidat député se cabre déjà. On sent bien le doute de la monture. Peut être la crainte d'un cavalier, qui surgit hors de la nuit et court vers l'aventure au galopLa vidéo de la Nouvelle République et Centre Presse est à voir absolument, une seule fois suffira.

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article

Merlaud 18/02/2012 12:30

Désabusé, un brin avachi, on ressent un homme fatigué, usé, subissant sa fonction d'exécutant. Où est le leader ?

Cela conforte ce que je pensais de cet édile centriste qui ne se complaît, comme la bulle du niveau, qu'à des choses plates.

La politique de papa s'est terminée ! La politique familiale également ! les Châtelleraudais fonctionnent depuis trop longtemp, dans une impasse politique.
Leur ville en porte les stigmates par le départ de résidents payants. A ce sujet, il y a t-il, une étude sur l'origine de tous ces départs ?
Prendre la "température sociale" d'une ville, ce n'est pas uniquement des réunionnites occasionnelles, souvent stériles dans leurs confessions; ceux sont toujours les mêmes que l'on entend et les
mêmes qu'on entend pas. La vérité s'exprime dans les confidences qui se disent entre quatre yeux.
Beaucoup de gens en ont marre de vivre à Châtellerault et ils partent le moment venu. C'est quand même con de perdre des gens qui contribuent à l'économie et aux impôts.