Voeux drôles et enflammés sur la butte de Targé

Publié le par Nouvelle République

A Targé, les vœux ont une saveur particulière. Joute aigre-douce entre Dominique Lévêque et Jean-Pierre Abelin. Avec Christian Michaud en arbitre.

20120107 Voeux-droles-et-enflammes-sur-la-butte-de-Targe im

 … ont fait sourire l'assistance à plusieurs reprises. - 

 

 C'est comme ça depuis quelque temps. Depuis que le maire délégué de Targé n'a plus la confiance de son maire de tutelle et qu'il entend, du coup, exercer le dernier pouvoir qui lui reste, celui de la parole. Sans méchanceté, mais avec humour, Dominique Lévêque distille son aigreur de ne pouvoir se rendre utile à la mesure de ce qu'il voudrait, chaque fois que la parole publique lui est donnée. Les vœux de la commune rattachée fournissent une excellente occasion.

 

Ainsi « les ordres qu'on donne de Châtellerault », les « travaux que le maire de Châtellerault a bien voulu valider » ou « ceux qu'il ne manquera pas de nous programmer et de nous annoncer », « les 120 mètres d'altitude de la butte de Targé, altitude inoffensive et pourtant si enviée » qu'une puissance semble vouloir aplanir, n'échappèrent-ils à personne.

 

Maison d'accueil et emploi

 

Tout comme ce qui sera l'événement important de l'année 2012… les jeux olympiques de Londres, dont la flamme venue de Grèce va plonger l'Europe dans les épreuves… Avant de revenir sur son bilan, l'extension de la Maison d'accueil spécialisée ou l'aménagement des abords de l'église dont le dossier avance, ou bien encore « la politique volontariste de la ville en matière d'emploi » qui devrait porter des fruits prometteurs dont il ne pourra faire état avec précision que dans quelques semaines, Jean-Pierre Abelin se permit lui aussi un peu d'humour. « Et moi qui pensais être entouré de deux candidats aux législatives, je suis un peu déçu que vous n'annonciez pas aujourd'hui votre candidature… »

 

A la mi-temps du match, Christian Michaud, conseiller général avait lui aussi pris la parole pour appeler de ses vœux « une année 2012 plus juste et plus solidaire que celle qui nous est promise ». Mais avant ces vœux de campagne, il s'était lui aussi exercé à l'humour : « Peut-être que l'année prochaine, c'est moi qui prendrais la parole en dernier… »

 

Il faut dire qu'à Targé, même les chouquettes ont de l'humour : cette fois, elles étaient à la crème…

 

Laurent Pinot

 

logo nrco-copie-1

Publié dans La revue

Commenter cet article