Vieux peu

Publié le par Dominique Lévêque

aurelUDINotre actuel Président de la République tombe au plus bas dans les sondages. Il y a en effet d'un côté la capacité à se faire élire et d'un autre côté la réussite dans la fonction. Les électeurs en ont fait les frais. Non pas que l'homme soit en cause. Mais il n'a porté que le projet d'une élection, pas celui d'un pays.

 

Il faut espérer que la leçon soit faite, et que les municipales ne donneront pas l'occasion de choisir entre des candidats sortants et des candidats providentiels, entre des candidats d'une gauche défaillante au gouvernement et des candidats de droite qui ne porteraient sur eux que la volonté populaire de punir. On lit pourtant déjà beaucoup de volontés de rassemblement, de composition politique. On se serre les coudes pour sa force politique, pas pour un territoire.

 

Plus que jamais, les villes ont besoin de s'adapter aux rigueurs sociétales de notre époque.  Puissent les électeurs voir dans leur candidat la capacité à décider, trancher, mettre en place un projet, bref, garder la tête hors de l'eau.

Publié dans Aux thématiques

Commenter cet article

thierry 24/09/2013 16:58

"""Mais il n'a porté que le projet d'une élection, pas celui d'un pays."""
Tout est dit, bravo !