Qui a peur des étincelles ne devient pas forgeron

Publié le par Dominique Lévêque

20120900blogjpr jprAh les réunions de partis! Jean-François COPE vient d'être élu, ou désigné, c'est selon, pour être le Président de l'UMP avant les primaires 2016.

 

C'est un peu comme en 2007, quand Joël TONDUSSON annonçait à son parti qu'il serait (seul) candidat à la candidature des municipales. Plus de 90% des militants ont voté POUR... Ou comme quand en 2008, pendant les réunions de campagne à Antoigné, on s'étonnait que la si active Véronique ne se positionne pas sur la liste.  "On a droit d'être 2 de la même famille sur une liste, mais ce n'est pas stratégique tout de suite, peut-être plus tard"... Quoiqu'en pensent les militants en conscience ou en cercles privés, ils voteront POUR...

 

Jean-Pierre RAFFARIN en prend peut être conscience quand il écrit dans son blog "La colère d’en-bas et l’attentisme d’en-haut vont faire des étincelles." Il ne l'écrit pas pour les manoeuvres qu'il dirige sur la droite locale, comme le coup RABIT du second tour 2008 à Châtellerault, contre un poste éligible aux régionales, par exemple. Il ne l'écrit pas parce que la France d'en bas le classe, lui, dans celle d'en haut. Il l'écrit au sujet de la gouvernance socialiste. Une petite nuance qui ternit la belle leçon de sagesse et de clairvoyance.   

Publié dans Aux thématiques

Commenter cet article