Prendre le parti de la résistance

Publié le par Dominique Lévêque

L'affreuse sur abondance d'informations et le mauvais mélange entre les faits et leur interprétation nous rend de plus en plus spectateurs inertes. Et puis parfois, quelque chose parait plus net, parait plus vrai, nous interpelle. Partageons ces deux citations trouvées dans le blog de Monsieur Gilles Michaud: 

 

"non pas changer le monde, non pas le refaire mais l'épargner et, comme disait Camus, empêcher qu'il se défasse"

 

 "ils continuent autant qu'ils le peuvent à la transformation de tous les désirs en droits. Cela n'est certainement pas à la hauteur des défis de notre temps. Le parti de la résistance aux processus n'existe pas."

 

 Non, le parti de la résistance n'existe pas encore, mais "j'ai fait un rêve"...

 

 

 

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article