Politesses entre élus

Publié le par Dominique Lévêque

L'association Guillaume-de-Sonnac, a été créée en 2007 par Jean-François Lavrard pour «faire des recherches sur la Commanderie d'Auzon et animer le site». Aujourd'hui, la chapelle a retrouvé sa forme du temps des Templiers avec un classement pour les fresques en 1914 et le bâtiment en lui-même en 1935.

 

Chapelle de la Commanderie d'AuzonUne manière pour notre Première Adjointe, de faire entrer des fonds publics dans sa propriété privée. La rénovation de la chapelle a été aidée par l'état, des subventions de l'Agglomération et de la Ville sont versées à l'association chaque année (1000€ en 2008 pour la CAPC, 1000€ par la ville en 2009). Libre à Madame Maryse Lavrard d'utiliser ses locaux privés, bien sûr. Libre à l'association de faire payer les manifestations s'y déroulant, bien entendu.

 

On comprend que dans son élan,  Madame Lavrard ait continué à refaire les vieilles pierres sur crédits publics, comme la maison qui fut celle de ses grands parents, face à l'Hotel Sully, maison devenue éligible pour les aides de rénovation dans l'opération "Coeurs de Ville".  Ceci dit, en 2007, un certain Maire Joël TONDUSSON avait autorisé les subventions à l'association Guillaume de Sonnac, Madame Lavrard lui rendant bien aujourd'hui en lui proposant de faire participer la ville à l'installation de son cabinet médical dans les locaux de l'ancienne Ecole Krebs.

 

Iimaginez donc tout le temps passé dans ce trop petit bureau communiquant avec celui de Monsieur le Député Maire. Alors merci Monsieur RAFFARIN d'avoir pensé, quand vous étiez Premier Ministre, à remettre  à Madame LAVRARD l'insigne de Chevalier de l'Ordre National du Mérite (JORF du 15 novembre 2005), pour 25 années si dures d'activités professionnelles, associatives et de fonctions électives. C'est ridicule, hein, les glands dorés?

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article