Plainte et complainte

Publié le par Dominique Lévêque

La patinoire va être renovée, et sa fermeture fait l'objet d'une pétition et de plaintes diverses fustigées par le maire Jean-Pierre Abelin. Une priorité à droite qui déplait, un habitant qui vieillit et ne supporte plus la vitesse devant la maison qu'il a acheté jadis sur la route départementale, des poubelles mal placées, un accident suite à une erreur humaine... tout est objet de réclamation individuelle transformée en pétition ou question d'intérêt général.

 

L'arme absolue de celui qui consomme du pouvoir de collectivité, c'est la sécurité. Pour obtenir gain de cause, dites au maire qu'il pourrait aller en prison si les travaux n'étaient pas faits, mettant ainsi sa responsabilité en jeu en cas de...

 

Drôle de service public que la satisfaction du client qui gueule le plus fort devant une majorité silencieuse. Le maire Joël Tondusson le disait ainsi, à sa manière, à propos des réunions de quartier: "Déplacez un banc à la demande d'un usager, et dix autres vous demanderont de le redéplacer plus tard".

Publié dans Aux thématiques

Commenter cet article