Ne Mélanchon pas tout!

Publié le par Dominique Lévêque

La campagne dynamique de Monsieur Jean-Luc Mélenchon soulève l'espoir du Front de Gauche.

 

Mélenchon 2011Alors, bien sûr, il y a cette histoire de 6ème république qui heurte les plus attachés aux fondements. Plutôt que de vouloir une 6ème république, appliquons respectueusement la 5ème.  Par exemple, on a préféré modifier le mandat présidentiel plutôt que d'accepter la sanction du peuple. Au prétexte d'éviter les cohabitations, les rapports  de force politique originels ont été déséquilibres. Par exemple encore, le référendum a été galvaudé dès qu'il n'a pas été conforme aux calculs politiciens. Par exemple, on trouve un truchement juridique pour éviter de déranger des intérêts particuliers puissants. D'autres répartitions des pouvoirs des 3ème et 4ème républiques ont montré de plus grandes fragilités.

 

Alors bien-sûr, il y a cette volonté symbolique de reprendre la Bastille. Une sorte d'idéal anarchique des temps modernes. Comme si la démocratie était réduite à une co-gestion des affaires publiques. Comme si la république devait donner au nombre ce qui revient au mérite. Comme si le droit l'emportait sur le devoir. Le mérite ne revient pas forcément à la finance, à la technocratie ou à la libéralisation dérégulée.

 

Alors, bien sûr, il y a.... il y a ..... et il y a ...

 

Mais il y a aussi le pouvoir qui doit retrouver la voie de la consultation et de l'action pour le peuple en marche. Il y a aussi des visages qui se relèvent, des yeux qui s'ouvrent et des coeurs qui croient. Des sourires aux lèvres. Des étincelles de monde différent. Une base qui tremble, une puce qui agace deux colosses. Ne Mélanchon pas tout, mais Mélenchon un comprimé effervescent dans l'eau plate. 

 

 

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article