Mission locale : les effets de la crise

Publié le par Nouvelle République

20100621-NR-mlnv-ag.jpg

Lors de l'assemblée générale, Dominique Lévêque et Jean-Pierre Abelin se sont renvoyés la balle. - - Photo NR

 

La mission locale du Nord Vienne a tenu son assemblée générale vendredi. L'association, qui emploie 24 personnes, a pour objet l'insertion professionnelle et sociale des jeunes de 16 à 25 ans. En 2009, l'association a suivi 1.915 jeunes (1.908 en 2008), dont 773 « premiers accueils »... Soit 54 de plus qu'en 2008. Selon Alexandra Berge, la directrice, les difficultés économiques du bassin d'emploi expliqueraient en grande partie cette hausse. Davantage d'hommes De même, la Mission locale a accueilli, en cette année de crise, un public plus qualifié et davantage d'hommes qu'habituellement. « Malgré tout, précise Alexandra Berge, grâce à l'effort des conseillers et à une dotation complémentaire de l'État en fin d'année 2009, on a maintenu le cap de contrats signés : 1.085 dont 38 % de CDI. » Le bilan financier, lui, laisse apparaître une gestion saine. A l'issue de l'assemblée générale, conformément à ce qu'il avait annoncé (notre édition de vendredi), Dominique Lévêque, président-délégué, a remis sa démission pour « des divergences » avec le président Jean-Pierre Abelin : « Depuis deux ans, on a milité pour une direction unique et des conseillers en insertion tous placés au même niveau hiérarchique, pour éviter les surcoûts. Le président a fait un autre choix, celui d'une organisation avec trois chargés de projets. Par ailleurs, alors que nous payons un loyer annuel de 16.000 € pour notre local de Loudun, je trouve anormal que le territoire loudunais ne participe plus au financement de la structure. » Jean-Pierre Abelin répond que des discussions sont en cours avec les élus loudunais à ce sujet. Sur la gestion du personnel critiquée par Dominique Lévêque, il ajoute : « Il s'agit d'une décision prise à l'unanimité par le conseil d'administration, auquel vous n'étiez pas présent ». A l'issue de l'assemblée, le député-maire a rédigé un communiqué dans lequel il précise qu'il désignera, pour succéder à Dominique Lévêque, « une personne qui saura travailler en équipe ». Il devrait s'agir de la conseillère municipale Françoise Brault.

 

 Anthony Floc'h

Publié dans La revue

Commenter cet article

Dominique 22/06/2010 11:16


Je déduis des déclarations du Député Maire que se déplacer dans les bureaux des services de l’Etat pour négocier le budget, le 31 mars dernier, ou réunir le bureau avant de préparer le budget 2010,
le 15 mars 2010 n’est pas un travail suffisamment « d’équipe ». Il est vrai que pour travailler en équipe version « équipe Abelin », il faut en parler beaucoup et il faut mieux ménager les
susceptibilités du noyau d’une cellule.