Merci

Publié le par Dominique Lévêque

Merci aux 337 électeurs qui ont fait confiance au Mouvement Républicain et Citoyen, à Francine Bachelier et à moi-même. Merci à tous ceux qui nous ont aidés. Cette campagne a été l'occasion de partager des moments forts d'amitié, de solidarité, de soutien et de respect de nos valeurs.

 

 

En ce qui concerne le second tour de cette élection législative, le Mouvement Républicain et Citoyen appelle à un rassemblement pour faire battre la droite. Ceux qui ont voté pour Francine Bachelier et moi même sont seuls propriétaires de leurs voix et sauront faire un choix républicain et démocrate.

 

 

La représentativité mesurée qui est desormais la mienne ne me permet pas de peser sur le paysage politique local. Je mènerai donc à leur terme mes actuelles missions avec opiniâtreté et dévouement et je laisserai aux forces en présence le soin de préparer les échéances à venir.

Publié dans Communiqués

Commenter cet article

Thierry 11/06/2012 21:43

Tout combat dans sa finalité, apporte cet instant d’amertume, pour celui ou celle qui a tant donné et voit son espoir non retenu ; c’est forcément un choc, qui peut se teinter de regrets
personnels.

La politique est certainement le combat le plus vif et le plus injuste, que des hommes et des femmes, engagent dans la certitude d’être le bon choix.
Comme aurait dit le Général, 337 sympathisants c’est un sabre court pour lutter à armes égales,contre des machineries guerrières.
Pourtant, c’est courageux de votre personne et de votre équipe, d’être restés soi-même, dans ses idées et ses valeurs.
Cela s’appelle la Liberté.

Les premiers résistants étaient l’équivalent d’une section qui s’est amplifiée avec le temps ...
Comment ne pas oublier ces français qui ont débarqué sur les plages de Normandie parmi les américains, les anglais, les canadiens, les polonais et certainement d’autres nationalités, trop
facilement oubliés.

Ils étaient seulement 177 ces français, des courageux au sang noble qui ont sauvé une part de la France, dans cette saga guerrière. Comme ceux, dans l’anonymat de l’arrière, qui ont protégé au
risque de leur vie, celui, désigné comme impur.

Ne désespérez pas, au contraire faites vous entendre et rassembler.


Thierry, Merlaud.