Lévêque - Abelin: le ton monte!

Publié le par Nouvelle République

logo nrcoCe n'est visiblement plus l'entente cordiale entre le maire Jean-Pierre Abelin et son élu d'ouverture, le maire délégué de Targé Dominique Lévêque.

 

20100121 nr histoire glandsL'histoire de glands risque bien de finir en distribution de marrons. La polémique entre le maire Jean-Pierre Abelin et le maire délégué de Targé Dominique Lévêque enfle doucement mais sûrement. Rappel des derniers épisodes : l'élu targéen réclame une écharpe tricolore ornée de glands en or, une couleur réservée aux maires. Or, la mairie a décidé de lui fournir une écharpe avec glands en argent, la couleur des adjoints.

 

“ Quand on fait l'ouverture, il faut l'assumer !”

 

Dominique Lévêque conteste cette mesure et s'en est ouvert dans un courrier au préfet, estimant sa demande légitime. Dans notre édition de jeudi, Jean-Pierre Abelin avait coupé court à la controverse en se référant à la loi. Forcément, ce débat sur les glands, qui prêterait à sourire, est l'arbre qui cache la forêt. Jean-Pierre Abelin l'a implicitement reconnu dans ces colonnes. Ce n'est visiblement plus l'entente cordiale avec son allié d'hier, issu, est-il bon de le rappeler, des rangs de la gauche. Rivalité politique ?

 

Dominique Lévêque en a remis une couche hier, en tout cas. En évoquant d'abord ses glands : « La loi n'est pas claire, le maire n'a pas raison et c'est pour ça que j'interpelle le préfet ! » Sur le fond de l'affaire ensuite, l'élu est un peu plus explicite. Extraits : « Tout le monde a bien compris que ça allait au-delà de mes glands (sic) Cette affaire enfonce le clou, notamment le fait que je ne sois jamais consulté concernant les affaires de Targé […]»

 

À propos de Jean-Pierre Abelin : « Est-ce que les élus de sa liste ne sont pas aussi bien élus que lui ? Si le travail en équipe consiste à être d'accord avec son cabinet, effectivement je ne suis pas doué pour le travail en équipe ! Quand on fait l'ouverture, il faut l'assumer ! »

Ambiance !  

Publié dans La revue

Commenter cet article