"Les années 30 hantent toujours la France"

Publié le par Dominique Lévêque

Crise économique et sociale, montée de l'extrême droite, remise en cause des élites, multiplication des affaires politico-médiatiques phagocytant le débat public... Autant de caractéristiques qui rappellent les années 1930, marquées par le krach boursier de 1929 et le fascisme. "Comparaison n'est pas raison". Pourtant, l'évocation de cette période trouble de l'Histoire est quasi quotidienne. Hommes politiques, observateurs de la vie publique, associations non gouvernementales, citoyens... chacun y va de son analogie avec la crise qui ébranle le monde depuis septembre 2008, date à laquelle la finance mondiale, et l'économie avec elle, s'est effondrée.

 

[...] "Il y a effectivement un certain nombre d'apparences qui laisse penser que la crise actuelle pourrait s'apparenter à celle des années 30" constate Olivier dard, professeur d'histoire contemporaine de Metz et directeur du centre régional universitaire lorrain d'histoire. Parmi elles, figure en bonne place la légitimité des responsables politiques. "On vit aujourd'hui dans une période de marasme avec une impuissance qui rappelle les années 30" note-t-il.
Les crises de 1929 et de 2008 ont un autre point commun pour Erwan Lecoeur, sociologue et auteur, en 2002, d'une thèse remarquée sur le Front national en ce sens qu'elles témoignent "au-delà de leur logique propre, des fragilités du système."

 

 

Une "référence traumatique" instrumentalisée

Dans une interview accordée à Nouvelobs.com, celle qui brigue la tête du FN estime que "les problématiques sont totalement nouvelles" par rapport aux années 30. Au XXe siècle, il y a eu deux totalitarismes : le nazisme et le communisme. Au XXIe siècle, on a le mondialisme, qui est un totalitarisme consumériste, du tout commerce, et l'islamisme, qui est un totalitarisme du tout religieux, avec la loi de la charia" explique-t-elle...

 .

(Benjamin Harroch - Nouvelobs.com) - 13 décembre 2010

 

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article