Le bouillon de culture Châtelleraudaise

Publié le par Dominique Lévêque

ACCORD_logo.jpg200803 maryse lavrardLe piège se referme parfois sur celui qui le tend. Car l'élue en charge de la Culture, Maryse Lavrard, que toutes les listes aux élections municipales de 2008 auraient aimé récupérer, pourrait bien s'embirlificoter les pinceaux dans sa propre toile.

 

La reconnaissance collective des qualités culturelles de Madame Lavrard n'est pas loin de trébucher sur la portée des actes du pouvoir. L'histoire d'Accord met à nu la gestion à la tête du client. Dès que les amis de l'élue lâchent la baguette, l'orchestre ne peut plus jouer sans accord avec Accord. La culture boit le bouillon et le deuxième acte de la pièce se jouera au cabinet du maire, ce petit bureau où la matronne essaie de donner la mesure quand l'enfant gâté fait claquer son clap.

 

A force de vouloir être à tous les numéros, Madame Loyal va payer l'addition.

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article