La politique, somnifère de la démocratie

Publié le par Dominique Lévêque

Véritable concrétisation de la démocratie, nos conseils municipaux, généraux, régionaux ou d'agglomération enchaînent des votes de délibérations. La politique en a fait autre chose. Par des jeux de majorité, les assemblées ne sont plus que des chambres d'enregistrement où les débats n'autorisent que l'esbroufe des groupes politiques. Pour preuve, quand la presse quitte la salle, les paons ne font plus la roue.

 

20111129nr Trop nombreuses sont les fois où certains élus qui ne participent pas à l'exécutif, c'est à dire qui ne sont pas en responsabilité, abandonnent une tentative d’invective devant l'immobilisme général. Trop souvent, s’opposer à une délibération nécessite l'affront du président de séance.

 

A l'image de cet élu courageux de l'Agglomération Châtelleraudaise, lancé dans un morceau de bravoure pour contester l’utilité d’un organisme de gestion, qui finira sa croisade, seul, avec un timide «bah je m'abstiens parce que je suis gentil, je ne vais pas voter contre quand même ». Démocratie, tu t’endors !

 

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article