La Perichole

Publié le par Dominique Lévêque

aff-perichole-eve.jpgFormidable représentation de "la Périchole", opéra bouffe d'Offenbach,  par le Conservatoire de Châtellerault.

 

Devant tant de talents de bénévoles, on se sent tout petit et on en aurait honte de se montrer en public. Il faut bien reconnaître qu'avant, je n'avais vu que Maryse Lavrard, Jean-Pierre Abelin, sa fille, Joël Tondusson et Michel Guérin. Forcément, je me sentais moins petit.

 

Comme l'a  si bien croqué un des acteurs principaux, si, rongé par le remord, il me prenait des envies de suicide, en absence de couteau, de revolver ou de poison, il me resterait "le programme de la gauche"...

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article