La main sur le coeur

Publié le par Dominique Lévêque

2012080320min-florent-manaudou-medaille.jpgDébut août 2012. Décidemment, voilà des jeux de toute beauté, d’émotions en aventures humaines. Cette fois, c’est Florent Manaudou sur le podium qui décroche l’or. Marseillaise. Et les commentateurs de louer le geste. « Regardez Florent Manaudou, la main sur le cœur, on ne le fait pas assez souvent, nous les français, de mettre la main sur le cœur pendant La Marseillaise… ».

 

Sans doute que l'inondation de séries américaines a montré sur nos petits écrans ces élèves, ces diplômés, ces diplomates d'outre atlantique, debouts et fiers de leur nation, la main sur le coeur. Sans doute que l'herbe étant plus verte dans le pré d'à côté, on trouve çà plus joli et médiatiquement plus sincère que notre position protocolaire française pendant qu'est entonnée La Marseillaise, comme les maternités françaises ont trouvé plus joli les Jason, Meredith, Sue Ellen que les François, Martine ou Nicolas. Si au moins çà nous rendait bilingue!

 

Arguons qu'il n'y a pas lieu de s'y attarder et qu'il y a plus important à faire. Ce ne sont après tout que les effets de la disparition d'un service national, la timidité d'une école qui confond parfois laïcité avec négation de son identité et l'overdose de libertés individuelles prises en otage par un délitement de l'éducation collective.

 

Au fait, bravo Florent pour cet exploit qui grandit la France et pour cette générosité.

 

Publié dans Aux thématiques

Commenter cet article