L'heure est grave

Publié le par Dominique Lévêque

Le suffrage universel a parlé; il vaut bien mieux et plus que toute analyse ou tout sondage. Première impression personnelle: heureusement que je n'y suis pas allé, du moins en indépendant!

 

D'abord, au sud, le Front National vient de pointer. Plutôt que de le diaboliser, il faut comprendre que  derrière chaque voix, il y a des vies de gens normaux qui ne sont aujourd'hui pas entendus. C'est une tendance qui ne fait que s'amorçer. Il faudrait donc, pour l'endiguer, que les partis traditionnels se remettent très vite et très profondément en cause. Malheureusement, la machine se remettra bientôt à ronronner comme avant, et les bonnes résolutions seront oubliées.

 

Ensuite, l'ouest. Les socialistes s'imaginent déjà qu'ils retrouvent les grandes heures de victoires, et qu'ils sont confortés dans leur fonctionnement. C'est une alternance contextuelle de plus. Le parcours de leur sauveur local va être observé, mais tout çà reste très mou et insipide.35% de votants, un score de 14% des inscrits, on se satisfait de peu!

 

Je suis heureux que la majorité départementale, qui n'a pas démérité, tienne le choc dans un contexte national difficile. Dans trois ans, l'heure des débats de fond viendra.

 

Sur Châtellerault, la majorité départementale paye le prix fort. "L'Equipe" Abelin saura-t-elle en tirer les enseignements? La recette Maryse Lavrard - Véronique Abelin  ne semble plus fonctionner. Faire la politique de la famille au détriment de la ville et des autres ne nourrit pas son homme.

 

Gilles Michaud s'effondre, poignardé par les socialistes qui lui avaient fait miroiter d'éventuelles alliances.... pas étonnant que le Front National arrive en force! Bon dimanche.  

Publié dans Communiqués

Commenter cet article

erdnaxela 21/03/2011 10:58


Oui l'abstention est vraiment le reflet de ce qu'on pourrait appeler la désespérance.
A quoi sert le politique puisque c'est les bourses du monde entier qui impose leur loi.
Que peut faire le politique face aux prix du pétrole qui s'envole dès qu'il y a un conflit dans la pays exportateur de pétrole.
Je suis un de ceux qui pensent comme ça.
Mais j'ai du respect pour ceux qui se sont battus pour obtenir le droit de vote et je continue a voter.
Habitant le centre ville, je n'ai pas voter car le nord n'était pas renouvelable mais j'y serai aller bien sur, mais sans conviction.
Les gens n'ont plus confiance au parti qui vont du PC à l'UMP. Ils cherchent d'autres voies. Celle du FN leur parait crédible car les discours sont clair et la feuille de route connu à
l'avance.
Que le FN n'est pas de programme au niveau du département importe peu. Que le programme national du FN ne soit qu'une "utopie" non plus.
Mais que faire pour lutter contre ça. Comment les partis dit de gouvernement peuvent lutter contre le diktat des finances mondiales.
Des-fois je me demande si il ne faudrait pas le FN pendant 5 ans pour démontrer que même eux serait incapables de lutter contre le marché mondialisé.
En bref, est ce que la politique sert encore a quelques choses? C'est une question grave je sais mais elle mérite d'être posé je pense.