L'Assommoir "de" Gilles Michaud

Publié le par Dominique Lévêque

Monsieur Gilles Michaud, dans son blog, semble s'offusquer du manque d'intérêt de la presse à son égard, en particulier sur les bons mots. Il est vrai que la production de miel des abeilles en ville pourrait faire l'objet d'une double page documentaire, et que les servitudes des cimetières  pourraient être publiées sur une ènième plaquette du service comm'. Pour la place Zola, Monsieur Michaud pourrait faire la "une" dans un stage avec Madame Cresson où ensemble ils travailleraient leur mémoire endolorie avec l'article suivant déjà dans ce blog depuis le 17 mai 2011:

 

"La bien nommée place Emile Zola va être refaite.

 

emile_zola.jpgLe montant de l'opération va friser L'Assommoir, l'esthétique digne de la Bête Humaine annonce La Débâcle de 2014. La Joie de Vivre sera réservée à son initiatrice qui, de sa fenêtre à la mairie, admirera L'Oeuvre. Mais pour le reste, Le Bonheur des Dames n'est pas assuré en sortant du Monoprix. Y proposer la Madeleine ou y planter Le Bouton de Rose ne suffira pas à empêcher que J'accuse. Rien ne servira non plus de plaider La Faute de l'Abbé Mouret, la place mignone et arborée ne sera plus que Le Voeu d'une Morte. Seul L'Ouragan pourrait imposer une Nouvelle Campagne.

 

Garde confiance, çà va s'arranger, Messidor!"

 

 

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article

Thierry Merlaud 30/05/2012 10:21

Excellent !