Investi de regards

Publié le par Dominique Lévêque

20120520elysee investiture pdt hollande

 

Quelle belle image! Des regards qui en disent long. Des symboles, beaucoup de symboles.  Mitterrand est là, un, unique, au dessus de tous, et il est trois.

 

D'abord Pierre Mauroy, fidèle parmi les fidèles, premier Premier Ministre de la gauche d'une génération vivante et active. Premier Ministre de la victoire, de l'espoir. Premier Ministre aussi du renoncement au socialisme d'Etat.

 

Et puis Edith Cresson. première Premier Ministre femme. Figure de proue du Mitterrandisme, icône de l'audace et du changement. Stigmate de la tendre provocation du Président aux médias sur-puissants. Mais aussi image de quelques maladresses de fin de pouvoir. Edith Cresson, symbole de la déclinaison dans les territoires de l'aspiration rose. La grande dame de Chatellerault, l'essuyeuse de plâtres .

 

Enfin Lionel Jospin, premier Premier Ministre de la cohabitation avec un président de droite. Fidèle de Mitterrand, mais aussi à la tâche après Mitterrand. L'efficacité austère, la rectitude d'une République en marche.

 

Ils sont nombreux ceux qui envient ces regards. Celui de Lionel, fier du fils qui a accompli l'oeuvre. Celui d'Edith qui retrouve enfin l'enfant légitime. Et celui du grand Pierre qui donne sa bénédiction.

 

A Châtellerault, ils sont nombreux ceux qui auraient aimé avoir droit à ce regard de leur idole: Gilbert, Joël, Gilles, Michel..."Si la photo est bonne, Qu'on m'amène ce jeune homme,Ce fils de rien, ce tout et pire, Cette crapule au doux sourire, Ce grand gars au cœur tendre, Qu'on n'a pas su comprendre, Je sens que je vais le conduire, Sur le chemin du repentir, Pour l'avenir de la France, Contre la délinquance"

Publié dans Aux thématiques

Commenter cet article

Thierry 05/04/2013 19:09

Un homme qui n'est pas capable d'avoir un contrat de mariage avec la femme de ses enfants, pour moi, est : Un jean-foutre.

Dominique Lévêque 05/04/2013 20:19



De quoi s'agit-il?