Froid dans le dos

Publié le par Dominique Lévêque

Des cérémonies de commémoration ont eu lieu à Drancy (Seine-Saint-Denis) puis Compiègne (Oise), 70 ans jour pour jour après le départ du premier convoi de Juifs pour le camp d'Auschwitz. Au total, le 27 mars 1942, 1.112 hommes, âgés de 18 à 60 ans, ont été déportés. Une vingtaine seulement sont revenus en 1945.

 

20070300 clg g sand birkenau ida grinspan et gaillon modifLa déportation, les camps de travail, de concentration et de la mort montrent à la fois l'horreur que l'Humanité peut perpétuer quand elle arrive à un tel point de non retour dans sa déconstruction sociale, et à la fois sa capacité de résistance et d'adaptation quand elle supporte la haine et la violence.

 

Les images du wagon souvenir de Drancy, celles du camp d'Auschwitz sont épouvantables. Elles glacent le sang dans les veines. Elles attrapent le ventre et nouent les entrailles. "Plus jamais çà"... et pourtant, l'actualité fait encore peur.

 

letoileetlacroixOn devrait obliger tous les élèves français à visiter Auschwitz-Birkenau, et à voir au moins un passage du film Shoah de Jacques Lanzmann.

 

Chez nous, il y a Madame Ida Grinspan. Il y a aussi Monsieur Roland Gaillon qui se déplace dans les établissements scolaires pour raconter l'histoire de sa famille, son histoire. Son récent excellent ouvrage L'étoile et la croix permet de prendre conscience. Écoutons les, lisons les sans modération. Pour se faire un peu mal au ventre, pour aimer une autre vie.

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article