Elle perd les pédales

Publié le par Dominique Lévêque

20121015villechatell-mag.JPGLe Châtelleraudais, bimensuel de la ville, sert maintenant de tribune aux règlements de comptes personnels entre politiques*. Avant, c'était plus insidieux, car il fallait savoir qui n'apparaissait jamais, ou qui apparaissait pour embêter qui d'autre. Enfantillages. Là, c'est limpide, l'espace d'expression politique de la majorité municipale sert à Mademoiselle Abelin pour attaquer personnellement celui qui n'est qu'un représentant. A quand un numéro spécial contre le dernier des opposants?

 

L'erreur de casting n'est peut être pas celle qu'on croit. Car  être investi des plus hautes fonctions municipales et communautaires demande un peu de discernement, en particulier entre les propos qu'on peut tenir dans un blog et une tribune d'un magazine municipal, entre une position politique et ceux qui l'expriment, entre un employé et son combat syndical.

 

Quand Papa perd des élections, la fille perd les pédales!

 

(*) lien vers le magazine en cliquant sur l'image, dernière page 

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article

Merlaud 16/10/2012 11:38

La politique est un milieu sale mais nécessaire. Il faut l'admettre et l'outrance personnifie l'auteur (e) - A chacun ses armes ! A chacun son candidat !