Dérive lente et assurée

Publié le par Dominique Lévêque

20111021 khadafi mortLa presse britannique a montré plus qu'en France, des images de l'exécution de KHADAFI. Ce sont des images d'une extrême violence. Quelle qu'ait été la tyrannie de l'homme abattu, la violence est inouïe et indigne de l'humanité et des droits de l'homme que l'occident défend. Monsieur le Ministre Alain JUPPE a approuvé par un communiqué cette exécution, en la qualifiant de "bonne issue". Monsieur le Président SARKOZY avait pourtant reçu l'ancien dictateur avec honneur à l'Elysée.

 

C'est une année d'exécutions au nom de la liberté. Exécutions qui privent la société d'un jugement international public. Après Saddam HUSSEIN, voici le second règlement de compte applaudi par les masses populaires avec la caution des médias. N'est-ce pas là une autre forme de dictature que celle qui consiste à exécuter sans jugement ceux qui n'entrent pas dans le cadre préformaté? Oeil pour oeil, dent pour dent.

 

Pourtant, les mêmes masses qui s'élèvent contre la tyrannie ont réclamé l'abolition de la peine capitale au nom des droits de l'homme ou du progrès social, même pour un meurtrier d'enfants. Horrible a sans doute été le régime de KHADAFI, abominable a été son exécution. Tremblez braves gens. Le don du sang est en crise, l'humanité en a soif.

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article