Débat de questions de société: de la vraie politique de progrès

Publié le par Dominique Lévêque

Les questions de société ne sont pas moins prioritaires que les autres. Elles fond le tissu de la vie quotidienne, et elles accompagnent le sens de l'humanité. Le débat sur le mariage pour tous est riche d'échanges de points de vue.
 
Pour Jean-Pierre Chevènement, "le PACS résout quasiment tous les problèmes qui se posent aux homosexuels. Je me place du point de vue de l'enfant. Pour faire un enfant, il faut un père et une mère. Il ne faut pas troubler un certain nombres de repères valables pour toute la société. Par conséquent, si on peut modifier le PACS sur tel ou tel point qui ferait problème, j'y suis favorable."
 
Chez nous, ici, à Châtellerault, dans la Vienne, le débat se fait. Dans ce blog mardi, dans la presse, sur d'autres blogs. Le thème  des figurines  paru ce jeudi dans le journal alimente les échanges, même s'il y apporte un peu de dérision. Beucoup plus riche, la vidéo de Cyril Cibert, ici en version courte, en lien ci-dessous en version longue.    
     
La version longue:

Publié dans Aux thématiques

Commenter cet article

Merlaud 17/11/2012 11:17

Entretien privé de la vie sexuelle d’un élu, rendu public, pour des raisons politiques… Est-ce bien raisonnable de déclamer ainsi son intimité sexuelle ?
Qu’est-ce qu’on en a à faire de sa gamète exacerbée face à la perte de son travail, de la précarité, de la misère !

Cela me fait penser à la mode du nudisme où les pratiquants n’hésitent plus à s’afficher, par provocation, devant le grand public. Les lieux réservés ne leur suffisent plus. Il leur en faut
toujours plus ...
Ces modes nordiques, se propagent de plus en plus de nos jours, même dans les zones urbaines où la nudité est devenue une politique de droit, de revendication, d’exhibition libertaire, etc …
Ainsi on étale sa viande sans complexe puisque c’est surtout politique et à la mode. Ainsi le black et le beur d’hier, sont remplacés par l’homo. Aujourd’hui dans les médias, la politique, les
associations, il est de bon ton d’avoir son homo ! (même dans la lessive …)

Demain, on verra les compositions sexuelles s’afficher, avec une femme et deux hommes et inversement, puisque le droit des uns ne doit pas soustraire celui des autres.
Comment fera-t-on pour gérer techniquement toutes ces particularités individuelles ? Il suffit de voir le problème des logements crée en partie par le divorce ?
C’est inquiétant car les droits obligent.