Cherche sens de l'histoire

Publié le par Dominique Lévêque

19900000-margaret-thatcher-nelson-mandela-taill2.jpgCe mercredi 17 avril 2013, le Royaume Uni vit les funérailles de La Dame de Fer. Ils sont venus, ils sont tous là, y'a même, Giorgio, le fils maudit... Sa Majesté la reine Elisabeth est au premier rang, bien sûr. Equivalents d'un Président de la République Française, les Premiers Ministres en titre ont aussi pris place Cathédrale St Paul: David Cameron, l'actuel, et son allié conservateur John Major. Grandeur de la nation oblige, ils sont voisins de rang avec quelques Gordon Brown ou encore Tony Blair, travaillistes.

 

La France d'aujourd'hui, engoncée dans ses pseudos principes, surtout en ce moment, envoie en délégation Elisabeth Guigou, au nom de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée Nationale. Çà fait j'y vais j'y vais pas! Ou çà met Margaret Thatcher au niveau de Kadhafi. Voilà dans cette image une belle caricature de l'Europe, une vue de l'Union Européenne depuis Londres. Ce n'est pas comme si les Anglais avaient libéré la République Française. Ou comme si les français n'avaient jamais fermé leurs acieries, leurs raffineries, leurs usines automobiles...

 

Jean-Marc Ayrault était excusé. Il était occupé à déclarer à la presse au sujet de l'après-Cahuzac que sa seule zone d'ombre "c'était son combi Volkswagen". Une question de priorité, la différence entre l'Histoire et l'émotion.

Publié dans Aux thématiques

Commenter cet article