Carte scolaire, le débat

Publié le par Dominique Lévêque

La carte scolaire fait débat partout en France. Lors du conseil municipal de Châtellerault du 19 mai 2011, un voeu a été proposé au vote.

 

20110408nr-ecole-vieux-palais.jpgConcrètement, une fermeture d'un 6éme poste de l'école élémentaire d'Antoigné, faisant passer la moyenne de 18 à 21 élèves par classe, semble acceptable. La fusion entre l'école élémentaire et l'école maternelle Lavoisier était souhaitée par la communauté éducative. Par contre, la fermeture d'un poste à Vieux-Palais apparaît comme un mauvais signal donné pour la future nouvelle école. En votant le voeu proposé par le maire, le conseil municipal accepte les propositions qui lui paraissent raisonnables en fonction des effectifs et des moyens et demande à l'Education Nationale de revoir sa copie sur les points plus délicats. Aucun argument n'est venu contrer l'état de fait si ce n'est un vote idéologique national.

 

Bien sûr que nous regrettons tous les baisses de moyens. Mais tant qu'à ne pas pouvoir les financer, autant que ces baisses soient négociées. Accepterait-on qu'il n'y ait pas d'évolution quand les effectifs augmentent?

 

Et si le réel problème, c'était le choix national d'alléger le "mammouth" par des suppressions de postes d'enseignants, coeur du métier de l'Education Nationale, essence de la formation des individus, plutôt que de dégraisser les lourdeurs administratives de l'animal? Celui qui l'a dit jadis s'est fait luncher publiquement. 

 

 

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article