Bon choix madame, bon choix monsieur

Publié le par Dominique Lévêque

Faisons les comptes, calculette en main: Nous disons donc à gauche:ardoise.jpg

  • Monsieur Pierre BARAUDON, pour le Front de Gauche, 1,
  • une candidate Europe Ecologie Les Verts avec l'investiture socialiste, 2,
  • Monsieur Christian MICHAUD, socialiste sans investiture, mais presque officiellement soutenu, 3,
  • Monsieur Gilles MICHAUD, socialiste dissident qui ronge son frein qu'on ne le casât nulle part, 4,
  • Monsieur Guy EYERMANN, socialiste royaliste en électron libre, champion des séances "jean T-shirt pizzas", qui a su récupérer des indemnités de conseiller régional grâce au combat de ses collègues, 5,

Et à droite:

  • Monsieur Jean-Pierre ABELIN bien sûr, candidat sa propre succession, 6,
  • Monsieur Philippe RABIT, que son chef RAFFARIN croyait avoir rassasié avec un mandat de conseiller régional, donc bientôt dissident UMP, 7,
  • Monsieur Eleftérios BENAS ou Monsieur Bruno BELIN qui ne tarderont pas à rappeler que la circonscription ne s'arrête pas à Châtellerault, et que l'UMP doit être crédible si Monsieur Hervé MORIN se présente aux présidentielles, 8,
  • un candidat Front National si Marine LE PEN fait de bons scores, 9,...

et sans doute encore quelques autres tentés... Ironisons: le vote contestataire est bien pris en compte, le climat de politique national est au beau fixe. La gauche est en ordre de marche, unie plus que jamais contre la droite au pouvoir, à l'instar des déclarations nationales des écologistes, bien mises en applications à Poitiers. L'élan de Monsieur François HOLLANDE "le plus à même de rassembler" commencerait déjà à s'effriter? 

 

Allez, du calme. Passons donc d'abord l'hiver qui arrive et qui promet "d'éliminer la vermine". Pour çà "il faut aller bien profond".

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article