A Châtellerault-Sud la banlieue a voté FN

Publié le par Nouvelle République

20110321nr-cantonales-tour-1-chatell-sud.jpgDans la Vienne, un candidat FN sera présent au 2 e tour sur le canton populaire de Châtellerault-Sud. Les pro-FN et anti-FN, rencontrés dans la rue, réagissent.

Châtellerault-Sud sera l'un des 402 cantons en France où le Front national sera présent au second tour. Un coup de tonnerre dans ce canton « populaire » qui, jusqu'à ce scrutin local, n'avait jamais connu une telle poussée nationale du mouvement frontiste : 21 % des voix. Face au candidat PS sortant arrivé en tête (36 %), le candidat FN, Éric Audebert, boulanger itinérant, ne devrait somme toute pas obtenir le siège de conseiller général. Il n'empêche, la présence du FN au second tour est une première dans la Vienne ! Question : pourquoi Châtellerault-Sud, qui regroupe trois communes en périphérie de Châtellerault dont Naintré, mais aussi le quartier de la plaine d'Ozon, riche d'une mixité de populations, a voté à plus de 20 % (soit 10 points de plus qu'en 2004) pour le FN ? Un petit tour dans les rues du quartier d'Ozon, en cours de rénovation urbaine, à la rencontre des électeurs, apporte quelques éléments de réponse.

Kamel, 37 ans, indique qu'il n'a pas voté comme « la plupart des jeunes peut-être ». « Ce sont certainement les plus âgés qui ont voté et une certaine catégorie de population », résume-t-il. La poussée du FN le laisse cependant sans voix : « C'est space ! C'est bizarre. J'hallucine ! »

 

'' J'ai voté FN ''

A l'opposé, ce septuagénaire, retraité de la fonction publique, qui, à peine sorti de son immeuble, s'engouffre dans sa voiture et lâche sur un ton aussi péremptoire que laconique : « J'ai voté FN. Je suis bien content que le FN soit passé même s'il ne gagnera pas au 2 e tour. » Il pointe du doigt « cette population étrangère que le gouvernement nous a ramenée ».

Michel, un octogénaire, fait des emplettes sur la zone commerciale. « J'ai voté dimanche mais pas pour le FN. En même temps, le score du FN ne me surprend pas. Je connais des gens qui ont voté FN mais qui au second tour affirment qu'ils ne voteront pas FN. C'est plus un vote sanction. » Il critique aussi « l'attitude de certains jeunes sur la Plaine » (NDLR : Ozon) qui « ont du mépris » et des « actes délinquants ».

 

'' Derrière chaque voix il y a des vies... ''

L'abstention (jusqu'à 75 % dans certains bureaux de vote) et le vote sanction expliqueraient donc la poussée du FN. Dominique Levêque, maire délégué de Targé, commune de la banlieue de Châtellerault concernée par la relative poussée du FN, va plus loin : « Plutôt que de diaboliser le FN, il faut comprendre que derrière chaque voix, il y a des vies de gens normaux qui ne sont aujourd'hui pas entendus. C'est une tendance qui ne fait que s'amorcer. Il faudrait donc, pour l'endiguer, que les partis traditionnels se remettent très vite et très profondément en cause. Malheureusement, la machine se remettra bientôt à ronronner comme avant, et les bonnes résolutions seront oubliées. »

Publié dans La revue

Commenter cet article