Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Reprenons

Publié le par Dominique Lévêque

Européennes bien sûr, mais municipales aussi ont donné l'occasion aux élus de gauche, même locaux, d'essuyer un revers de démocratie. Ce qui est inédit, c'est que les élus dits "de terrain" sont atteints dans leur représentation, quand ce n'est pas dans leur mandat.

Ce qui aurait pu être ressenti comme le jeu d'une grande injustice et des maux profonds de l'expression populaire est plutôt le signe d'une démocratie aux fonctionnements originels vivaces. Sur deux plans. D'abord un plan moral parce que personne ne peut engager l'avenir de son pays avec de mauvaises entreprises, en toute impunité. Ensuite sur le plan symbolique, parce que "faire campagne" pour un candidat au niveau national, c'est comme dire: "je demande à ceux qui font confiance à mes compétences et à mon action, qui me connaissent, de voter pour ... François Hollande par exemple." ou: "faites moi confiance, ce candidat est le meilleur", ou: "je réponds de ce candidat comme de moi même".

Plutôt rassurant donc! Pas la peine de bidouiller avec des gadgets, comme la démocratie participative, le quinquennat ou des primaires bidon, pour que LA Démocratie fonctionne. Lentement, mais avec puissance. Dans la désillusion collective post-partum, les frondeurs refusent de payer de ce qui leur reste comme mandat pour leur complicité à persister dans le mensonge. Les signataires de la liste des 200 refusent, eux, de lâcher le mandat en cours. Combien reste-t-il de millimètres pour que les écologistes, les radicaux et les socialistes d'ici ou d'ailleurs soient au bout du grand écart? Reprenons... 

Partager cet article

Repost 0