Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bonnes vacances

Publié le par Dominique Lévêque

dessin-halloween.jpg

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Targé, un avenir à trois inconnues

Publié le par Dominique Lévêque

300130793_jAHhu-S-3.jpgTargé mon village est en grande dépendance. Depuis que son maire de 1972 a laissé opérer une fusion qui lui donnait un poste de Premier Adjoint de Châtellerault et qui donnait de nouvelles marges de manoeuvres au maire de Châtellerault, Targé n'existe que par la volonté et la mémoire des targéens. Qui voudrait pointer l'abérration du doigt serait ridiculisé. Maintenant, tout le monde s'en moque.

 

En 1972, pourtant, le législateur voulait déjà diminuer le nombre de communes, sans aller au bout. Les collectivités modernes n'ont pas résolu le problème: cantons, communautés de communes, communautés d'agglomération, syndicat de ci, pays, syndicats de çà, découpages, redécoupages, autant de dispositifs qui ne sont restés ingénieux que dans la tête des technocrates qui les ont pensés.

 

Ici, il y a un potentiel de réelle démocratie, pour soigner un village et vitaliser la ville. Mais ici, il n'y a que 718 électeurs. Mais ici, les gens votent dans la moyenne. L'avenir de la commune associée est à trois inconnues: le maire de Châtellerault, le maire délégué de Targé, et le respect des usages. Primo Veggian s'est appuyé sur la reconnaissance de Pierre Abelin, Michel Bidron sur sa propre persévèrance et sur la bienveillance d'Edith Cresson... Alors, Monsieur le Maire de Châtellerault de 2014, vous qui ne penserez pas qu'à Antoigné, choisissez comme Maire Délégué de Targé votre Première Adjointe ou un proche à qui vous ferez confiance et que vous aimerez retrouver sur une butte radieuse.

Publié dans Aux thématiques

Partager cet article

Repost 0

Un enjeu en trois points pour Châtellerault

Publié le par Dominique Lévêque

C'était déjà l'enjeu des élections municipales de 2008, ce sera encore celui de 2014. Il tourne autour de 3 points essentiels:

 

Vue aérienne NordL'emploi: il faut faire venir des entreprises à Châtellerault. C'est un axe prioritaire qui demande des moyens qu'il faut mettre. Il faut donc un service de la collectivité mieux doté, une très forte communication et       un combat acharné partagé.  

 

Le commerce du centre ville: il faut créer de nombreux parkings pratiques et gratuits. Il existe des réglementations qui le permettent. Il faut revoir le plan de circulation avec bon sens plutôt que de s'entêter avec des études technocratiques qui tournent en rond.

 

La motivation du personnel municipal: toutes les attentes du personnel municipal sont restées vaines depuis plus de 10 ans, alors que la solution est simple: il faut lui redonner confiance car il n'a pas besoin de directeurs supplémentaires, mais de reconnaissance sincère dans les actes.

 

Ce n'est qu'après avoir structuré çà qu'on peut s'occuper des forces vives de la ville et dépenser l'argent pour bâtir. Encore faut-il le faire bien.

Publié dans Aux thématiques

Partager cet article

Repost 0

40 ans de crise et le bon sens des gens ordinaires

Publié le par Dominique Lévêque

03-guichard_mon-vieux.jpg... Dans son vieux pardessus râpé

Les jours de paye quand il rentrait

On l'entendait gueuler un peu

Mon vieux,

 

Nous, on connaissait la chanson

Tout y passait, bourgeois, patrons,

La gauche, la droite, même le bon Dieu

Avec mon vieux ...

 

 

Daniel Guichard, 1974, 

Mon Vieux (Senlis/Guichard - Ferrat)

 



Publié dans Aux thématiques

Partager cet article

Repost 0

"Donner la possibilité d'une vie"

Publié le par Dominique Lévêque

298090 10150508446688957 270212962 nLe Parti socialiste est un parti républicain. Il fait siennes les valeurs de la République, la Liberté, l’Egalité, la Fraternité, la Laïcité. Il prône la séparation des pouvoirs. Il veille à la liberté de conscience. La laïcité est plus qu’un principe de tolérance, elle est un combat contre tous les fondamentalismes, tous les intégrismes, et tous les sectarismes. Elle entend promouvoir et organiser un espace commun, respectant les religions, dès lors qu’elles s’exercent dans le cadre de la loi et ne sont pas un obstacle pour les libertés individuelles et collectives. La laïcité est une condition de notre vivre ensemble dans la République.

 

Le Parti socialiste met la culture et l’éducation au centre de ses valeurs. La culture permet à la fois, de rassembler et de libérer. 

 

L’éducation et la formation sont une condition majeure de l’émancipation de chacun, et de la démocratisation de notre société. Elles décident de l’avenir de notre pays.

 

La famille évolue, mais reste pour les Français un facteur de stabilité, de protection et d’épanouissement. Le dynamisme démographique de notre pays l’atteste. La droite mène une politique qui fragilise le pouvoir d’achat et les conditions d’existence des familles et complique la vie familiale. Au contraire, le Parti socialiste propose de reconnaître, soutenir et accompagner toutes les familles et de donner à chacun la possibilité d’une vie

 

Extraits de la déclaration de principes du Parti Socialiste et du projet 2012.  

Publié dans Aux thématiques

Partager cet article

Repost 0

"France Moderne et Humaniste"

Publié le par Jean-Pierre Raffarin

...

Le Respect des valeurs républicaines est la condition de notre Cohésion nationale

 

20120900blogjpr-jpr.jpgEntre la candeur laxiste du socialisme et la raideur idéologique du populisme de droite, nous proposons une politique d’immigration garante de la dignité de la personne humaine. C’est à ce titre que l’immigration doit être maîtrisée et adaptée à nos capacités d’intégration. Laïque, la République respecte toutes les opinions, toutes les religions, et rejette toute forme de communautarisme. Ses valeurs doivent être enseignées à l’Ecole en dehors de tout esprit partisan. Elles engagent également la responsabilité des parents, la famille étant la cellule de base de la société.

 

 

 

 Article paru dans

 

http://www.carnetjpr.com/2012/09/12/france-moderne-et-humaniste/

 

le 12 septembre 2012

 

Publié dans Aux thématiques

Partager cet article

Repost 0

Skyfall 2017

Publié le par Dominique Lévêque

verobond.jpgQue le spectateur soit un homme honnête ou un voyou fini, James Bond est toujours le héros qui incarne la bonne cause face à l’intrigue, face à la manipulation, face à la soif de pouvoir à n’importe quel prix. La perte du méchant soulage et satisfait.

 

Véronique Massonneau est l’agent spécial blancheur qui a nettoyé le spectre de l’incrustation. Certes, le blanc, c’est salissant. Le ver dans le fruit s’attache. Dans la panoplie du parfait espion, il faut: le charme, le tact et beaucoup de gadgets magiques.

 

Publié dans Aux thématiques

Partager cet article

Repost 0

Elle perd les pédales

Publié le par Dominique Lévêque

20121015villechatell-mag.JPGLe Châtelleraudais, bimensuel de la ville, sert maintenant de tribune aux règlements de comptes personnels entre politiques*. Avant, c'était plus insidieux, car il fallait savoir qui n'apparaissait jamais, ou qui apparaissait pour embêter qui d'autre. Enfantillages. Là, c'est limpide, l'espace d'expression politique de la majorité municipale sert à Mademoiselle Abelin pour attaquer personnellement celui qui n'est qu'un représentant. A quand un numéro spécial contre le dernier des opposants?

 

L'erreur de casting n'est peut être pas celle qu'on croit. Car  être investi des plus hautes fonctions municipales et communautaires demande un peu de discernement, en particulier entre les propos qu'on peut tenir dans un blog et une tribune d'un magazine municipal, entre une position politique et ceux qui l'expriment, entre un employé et son combat syndical.

 

Quand Papa perd des élections, la fille perd les pédales!

 

(*) lien vers le magazine en cliquant sur l'image, dernière page 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Chatellerault, ville propre

Publié le par Dominique Lévêque

Monsieur le Maire entre en guerre contre les crottes!

 

Pas content: jugez plutôt: header home tmpphpmYwso6"l'état de propreté de certaines de nos rues n'est pas satisfaisant, notamment en centre ville". Et d'en appeler à  une vraie mobilisation, une campagne d'information et de sensibilisation, une verbalisation renforcée, à une brigade d'intervention d'urgence, rappel (à l'ordre) du rôle des riverains concernant leurs trottoirs, à la création d'une police municipale.

 

La propreté étant devenue manu militari la nouvelle cause municipale, nous pouvons espèrer que les techniques politiciennes de la dynastie en place vont vraiment changer.

 

"Merci de votre compréhension et de votre participation !"

 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Parfum du monde, par fin de cycle et petit vélo

Publié le par Dominique Lévêque

·    Un journal qui écrit la sous-préfet (çà, c’est l’amuse bouche),

·    Des oppositions qui attendent la fin d’un chantier aberrant pour se battre contre (nouvelle école à Châtellerault),

·    Des élus qui décident en fonction des personnes et non en fonction des systèmes ou des principes (intégration de Bellefonds),

·    Un gouvernement qui remet en cause la réforme territoriale pour le seul intérêt des petits élus (comme il hésite pour le non-cumul des mandats d’ailleurs),

·    Un département qui s’emmêle les pinceaux dans des luttes intestines (la droite divisée dans la Vienne),

·    Un département qui hésite à entretenir son Futuroscope (finalement la disparition du shérif engendre autant de désordre que de sérénité),

·    Une mode écolo qui veut priver d’autos les centres des petites villes déjà agonisants au profit des zones péri urbaines et des autoroutes, et la droite qui répond « payant »,

·    Les erreurs de choix du maire de Chatellerault en matière de traitement des déchets, lourdes de conséquences pour l'avenir,

·    Les collectivités qui travaillent les unes CONTRE les autres (Département de la Vienne et Pôle Emploi, département de la Vienne et celui des Yvelines, les communes dans leur propre communauté qui transférent des couts plutôt qu'elles ne jouent collectif, à l'image de l'Europe qui peine à se construire plus qu'elle n'affronte le monde)...

 

Çà fait beaucoup, en cette fin septembre, dans le quotidien régional. On pouvait lire quelque part récemment qu'il faut que l'être humain ait très peur pour s'unir et reconstruire. On va finir par y arriver. 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>