Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Et splatch!

Publié le par Dominique Lévêque

Risque de trébuchementLe vent tourne...et s'abat, glacial, sur les Fonderies du Poitou Alu. L'indignation a fait place à la médiation sur fond de pérennité du site. Monsieur le Député Maire parle maintenant de clarification des stratégies des partenaires sociaux, ou de passer le cap difficile et la baisse des commandes ou encore de compétitivité du site. Voilà un communiqué bien révélateur:

 

D'abord, Monsieur Jean-Pierre Abelin n'en n'est pas à sa première tentative de séduction manquée à  gauche.

 

Ensuite, on aurait pu imaginer qu'il avait compris son erreur dans l'affaire New Fabris. Plutôt que de fuir ou feindre, il pouvait en effet à l'époque regretter son impuissance, écouter, compatir et soutenir. Bien conseillé par "sa comm", il a tenté cette fois-ci une opération vite partie "en live" dès le premier rappel à l'ordre de Matignon (Il n'y a pas plus politique qu'un député).

 

Enfin, et c'est le plus accablant, Monsieur Jean-Pierre ABELIN se lance bille en tête sans anticiper une réponse prévisible du conseiller technique du premier ministre (Tous coupables). Le proverbe japonais le dit bien: celui qui confesse son ignorance la montre une fois; celui qui essaye de la cacher la montre plusieurs fois. Rattrapage jeudi ou voyage en Bulgarie?

 

header home tmpphpmYwso6

 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Le complexe de Perette

Publié le par Dominique Lévêque

Le projet d'installation avorté de Solaire Direct  avait de quoi donner le complexe d'Icare.

 

Perette et le pot au lait, JB FragonnardMais avec tous les espoirs déçus, comme Solaire Direct, Eco-Mobilité, les batteries révolutionnaires d'Avestor en 2004, les horaires de desserte ferroviaire malgré la LGV, l'école de gendarmerie, la réhabilitation de son site, une médiathèque sur le site de l'ancien hopital... c'est le complexe de Perette qu'on va développer. Et plus elle vieillit, plus elle trébuche Perette.

 

En cas de récidive, 2 campagnes électorales matin, midi soir pendant 1 an.

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Il n'y a pas plus politique qu'un député

Publié le par Dominique Lévêque

 Jean-Pierre ABELIN, 2007C’est la circonscription qui crée constitutionnellement un député. Un vrai. Pas un député de carrière qui fait çà comme on fait charcutier soudeur. Non, un député qui enrichirait de son territoire l’inspiration qu’il aurait pour proposer, amender ou supprimer des lois. Un député qui porterait sur la scène nationale la vie et l’expérience des siens, de ceux qui l’ont mandaté.

 

Mais par ses missions législatives, c’est à dire voter les lois du gouvernement, le député appartient ou non à la majorité qui dirige le pays. S’il est dans la majorité, il faut qu’il vote « pour », sinon gare à lui et à sa carrière. S’il est dans l’opposition, il contredit, sinon, gare à lui. C’est bien une fonction politique. Le député fait poids ou contrepoids.

 

Il n’y a pas plus politique qu’un député. Même un député maire. A fortiori un député maire. La fenêtre est parfois étroite quand la majorité écrase. Y’en a qui comprennent bien çà au niveau local.

 

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Hé Gus, T'as vu Fabius? Par coeur, jle connais Par coeur

Publié le par Dominique Lévêque

20110620laurent-fabius-remporte-le-prix-press-club.jpgMonsieur Laurent FABIUS nous a encore montré une grande vivacité d'esprit ce vendredi 16 septembre vers 07H45.

 

Invité d'honneur de France Inter pour commenter le fameux débat télévisé de la veille entre candidats aux primaires socialistes, il a longuement et habilement soutenu Martine AUBRY.

 

Et à la question voulue embarrassante du journaliste "On dit qu'il n'y aura pas de deuxième tour pour votre candidat...?", Monsieur FABIUS a affiché un ton modeste et réaliste en répondant: "Oui, bien sûr que Martine pourrait être élue dès le premier tour, mais soyons raisonnables...".

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Tous coupables

Publié le par Dominique Lévêque

Les salariés des Fonderies du Poitou Alu essuient les plâtres de la dérive fatale d'une mondialisation effrénée. Le libéralisme social s'emballe et s'autodétruit. La précarité grignote les classes moyennes qui constituaient le noyau dur de notre civilisation. C'est grave. C'est surtout une dure épreuve pour les salariés aujourd'hui dans la tourmente.

 

20110210nr-fdp-alu.jpgIl ne faut pas manquer d'en voir ses effets pervers. Parlons industrie automobile: 15 à 23% de baisse de salaire, c'est aussi la différence de prix entre un 4x4 Roumain et une Clio, entre une citadine coréenne et un véhicule de collaborateur, entre une familiale chinoise toutes options et une compacte de base fabriquée dans des pays où la protection sociale est dite évoluée.

 

Combien d'employés grâce à l'industrie, dont l'industrie automobile, pris au piège du miroir aux alouettes? Combien de ceux jadis comblés par leur Peugeot 205  neuve ou de leur Renault 21 occasion récente sont passés aux 4x4 neufs de l'Est et autres grosses autos de l'Empire du Milieu? Combien de primes, de publicités, de financements crapuleux, d'incitations à l'endettement?

 

Près de 10% de la population active française dépend de l'automobile, soit 2,465 millions de personnes(source Comité des constructeurs français d'automobile CCFA, mise en exergue lors des États généraux de l'automobile organisés par le gouvernement le 20 janvier dernier). Il y a 20 ans, environ 20% des ventes de voitures neuves passaient par le personnel d'entreprise. Parce qu'il n'y a plus ce réflexe citoyen ou d'appartenance à une patrie, même large, nos industries se battent contre elles même: baisse des prix, assurance du capital et baisse des charges.

 

Et baisses de salaires, et moins de ventes sur le territoire...Il y a des ratées dans le moteur.

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Talent d'Achille

Publié le par Dominique Lévêque

"Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres "

 

 

    Philippe Bouvard

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

Saint Gilles

Publié le par Dominique Lévêque

La Saint Gilles, c'était hier. J'aurais donc dû souhaiter avant hier une bonne fête à tous les Gilles qui me sont chers: Mauduit, Michaud, Thiollet, Sauvion, Rabussier... Une inquiétude m'envahit à la lecture du dicton du jour sur le journal: "Pluie de Saint Gilles détruit les glands". Faut-il croire ce qu'il y a dans les journaux?

Publié dans LOL :-)

Partager cet article

Repost 0

La rentrée, on y est

Publié le par Dominique Lévêque

yeah-cest-rentree-classes-L-1.jpg La rentrée est une formidable aventure. La rentrée, c'est la découverte d'une mue qui s'est opérée.

 

Les enfants se retrouvent grandis, changés. Ils ont oubliés les querelles de l'année passée. Une nouvelle équipe de camarades se forme, certains sont partis, d'autres sont différents. On change de prof, ou d'élèves, de classe, de collègue, de mission, de niveau. Les ados sont méconnaissables, ont des boutons ou n'en ont plus, ont connu l'amour ou l'espèrent cette année. Ils ont de nouveaux cahiers qu'ils se promettent bien tenus.

 

Les adultes se racontent leurs vacances. L'activité reprend, laissant de nouveaux espoirs aux exclus de retrouver un cadre. La politique se réanime jusqu'à la trêve des confiseurs.

 

La rentrée, c'est le printemps de septembre, c'est l'ouverture de nouveaux horizons. On s'est retrouvé soi même, recueilli pour que l'année passée ne laisse que l'utile du souvenir.

 

Toutes les nouveautés de la rentrée sont pour chacun l'occasion de continuer ou de retenter sa chance, de se refaire, même si on regrette ceux qui ne sont plus là. Bonne rentrée à tous.

Publié dans l'air du temps

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2