Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dominique Lévêque n'était pas au courant

Publié le par Nouvelle République

Dominique Lévêque a été invité à réagir. « Je regrette que le député-maire ne m'en ait pas informé au préalable, témoigne-t-il. Chacun jugera des méthodes employées et de la considération apportée aux élus qui s'expriment et se battent. J'ai déjà assumé mes responsabilités en sacrifiant des mandats qui m'étaient chers pour clarifier la situation et permettre aux institutions concernées de mieux fonctionner. Le débat que M. Abelin veut porter en conseil municipal concerne l'agglomération où je n'ai pas démérité. Le bureau et le conseil de l'agglomération travaillent avec des conseillers de différentes sensibilités politiques. Les dossiers-clés comme les finances, les technologies informatiques, la voirie communautaire ou les gens du voyage sont confiés à des vice-présidents qui ne font pas partie de la majorité politique du président. Je préfère fêter mes 44 ans ce jour dans l'espoir de la construction plutôt que dans les règlements de compte. »

Publié dans La revue

Partager cet article

Repost 0

Agglo : Lévêque démis de ses fonctions

Publié le par Nouvelle République

Hier, lors d'un point presse, Jean-Pierre Abelin, maire et président de la communauté d'agglomération, a annoncé sa décision de démettre Dominique Lévêque de sa fonction de délégué communautaire (il en était vice-président chargé de l'insertion et l'emploi). Cette position, prise dans un souci de « cohérence et de clarification des responsabilités au sein de la majorité municipale », sera validée au prochain conseil municipal, jeudi 8 juillet.

« M. Lévêque a exprimé son désaccord avec la gouvernance municipale et la ligne politique de la majorité, commente le maire. C'est son droit. Mais sa position a eu pour conséquence de créer une confusion au sein de la majorité. Elle a eu également des répercussions négatives sur l'administration. »

Le maire, avec l'appui de sa garde rapprochée (huit conseillers municipaux présents à ses côtés hier), précise que « c'est une décision prise collégialement » et non par le maire uniquement.

Dominique Lévêque a lui-même pris ses distances avec l'équipe Abelin en démissionnant de ses fonctions de vice-président du CCAS et de président-délégué de la Mission locale. A compter du 8 juillet, l'ancien chef de cabinet de Joël Tondusson ne sera donc plus que conseiller municipal et maire-délégué de Targé. Sur ce dernier point, le maire est coincé : « La loi ne nous permet pas de lui enlever cette délégation. Ça ne peut venir que de lui, ça relève de sa propre évaluation. »

A la question « Souhaiteriez-vous qu'il quitte cette fonction ? », il ne répond pas franchement (même si on imagine sa position). Seulement indique-t-il qu'il « n'a pas l'intention de négliger le village. Au contraire, nous allons y mettre les bouchées doubles ».

Anthony Floc'h

Publié dans La revue

Partager cet article

Repost 0

POLITIQUE CCAS : un '' fonctionnement original ''

Publié le par Nouvelle République

Jean-Pierre Abelin a lu, dans notre édition d'hier, les raisons avancées par Dominique Lévêque pour expliquer sa démission de la vice-présidence du CCAS. Il entend préciser le fonctionnement du CCAS, qui, pour lui, est une véritable originalité : « C'est un fonctionnement collectif, assure-t-il. Les décisions ne sont donc pas prises au sein du cabinet du maire, mais lors d'une réunion tous les 15 jours avec le maire, le vice-président de les 4 conseillers délégués membres du CCAS, M. Lardeur pour les personnes âgées, Mme Champion pour les personnes en situation de handicap, Mme Leclerc pour les solidarités actives et Mme Roussenque pour la petite enfance. C'est dans ce cadre que se préparent les projets de décision présentés au conseil d'administration. »

Publié dans La revue

Partager cet article

Repost 0