On déplore un tout petit rien, un incident, une bétise

Publié le par Dominique Lévêque

Petit air convenu de surprise générale, un remake un peu trash des municipales. "oh j'ai mal", "hou j'ai peur"...

Pourtant, on aurait pu avoir peur depuis bien longtemps, devant tant de comportements, tant d'indices, tant de manipulations, tant d'informations et de désinformations, de vérités suggérées ou de mensonges digérés.

"Allez, cette fois-ci, c'est juré, on va se remettre en question"

Ce qui fait vraiment peur c'est la capacité des uns et des autres a se remettre suffisamment en question pour inverser la tendance... Faudra-t-il de la véritable souffrance pour que le courage l'audace et l'intégrité reviennent a la mode?

Si demain lundi on assiste à une grosse vague de démissions, à un véritable renouvellement des hommes (et autant de femmes) et des pratiques, à un véritable renouvellement du système et des certitudes, on pourra espérer. Sinon, on fredonnera sur un air de Ray Ventura "Tout va très bien, Madame la Marquise... On déplore un tout petit rien, un incident, une bétise..."

Commenter cet article