"Je serai la poubelle pour aller danser"... près des conteneurs

Publié le par Dominique Lévêque

La collecte des déchets ménagers est une vraie préoccupation de la population. Retour en arrière. L'actuelle municipalité a fait le choix de passer de deux ramassages hebdomadaires à un seul. Au prétexte de ne pas augmenter les taxes malgré le cout du traitement.

Ce qui suscite deux remarques:

  1. le gain de 50% sur le ramassage doit largement compenser une augmentation de cout qui doit être très inférieure à cette proportion.
  2. il existait avant 2008 un syndicat public, CODEVAL pour les intimes, qui a été abandonné, officiellement pour aller au privé moins cher, officieusement pour défavoriser un adversaire politique et pour ménager les susceptibilités de quelque haut représentant de l'Etat.

Quoiqu'il en soit, un programme d'installation de conteneurs enterrés a été lancé en guise de compensation. Bien entendu, et cela fait polémique, c'est la cata! A cause de "l'incivilité des châtelleraudais". Si ce n'était qu'une affaire d'incivilité, pourquoi les responsables se donneraient-ils la peine d'aller sur un conteneur pour faire un dépôt sauvage?

Conteneurs enterrés récemment installés dans le quartier d'Ozon...L'Oz'aventure (photo NRCP, dr)

Conteneurs enterrés récemment installés dans le quartier d'Ozon...L'Oz'aventure (photo NRCP, dr)

L'explication est beaucoup plus simple. Quand les conteneurs sont pleins, les utilisateurs ne savent plus quoi faire de leurs sacs poubelles. Donc, quand on installe des conteneurs enterrés, il faut les vider plus souvent et ne pas attendre le jour de collecte (proposition 1).

Il y a mieux. Puisqu'on a investi à Nonnes dans un quai de transfert de déchets, pourquoi ne pas y mettre une plate-forme unique pour le dépôt volontaire des sacs, facile à vider, et pourquoi alors ne pas convertir les actuels conteneurs enterrés en dépôt de verres vides et de papier (proposition 2). Et voilà une idée de campagne électorale pour ceux qui se présenteraient pour un projet de ville. Quand on veut, on peut!

Publié dans Aux thématiques

Commenter cet article