Apprendre à nager plutôt que donner une bouffée d'oxygène au futur noyé

Publié le par Dominique Lévêque

Apprendre à nager plutôt que donner une bouffée d'oxygène au futur noyé

Tiens, tiens, tiens. On annonce la fin de quelques subventions européennes qui mettrait en danger 35 emplois dans les Missions Locales du Poitou-Charentes. Comme toujours, par la voix d'un élu qui a mis en place les élus nationaux qui décident, on pleurniche "la pérennité des financements... et une vision à long terme." Alors même qu'on décrie la fiscalité qui pèse sur les contribuables.

"En amont, une délégation a été reçue par Jean-François Robinet, directeur de la Direccte Poitou-Charentes (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), lequel a annoncé, de source syndicale, qu’un million d’euros, récupérés sur le FSE d’autres missons locales régionales, seraient affectés aux Missions Locales Poitou-Charentes ce qui permettrait de conserver les emplois".

Ce cher homme aurait été bien inspiré de parler de l'exemple... du robinet justement. Pour remplir le lavabo, soit on fait couler l'eau très fort, soit on bouche l'évacuation. Organiser sa Mission Locale pour savoir faire face aux restrictions budgétaires, tout en se déployant plus quand çà va mieux, permettrait de ne pas licencier pendant les années difficiles. Chut, non! Pas de sarcasme, parce que là, j'ai fait mes preuves, pour de vrai. Au fait, la Mission Locale, çà sert à trouver de l'emploi aux jeunes.

Publié dans l'air du temps

Commenter cet article